Ostéoporose

Mise à jour le 29/10/2010 - 10h00
-A +A

Avec l'allongement de la vie, l'ostéoporose est devenu un vrai problème de santé publique. C'est une maladie silencieuse qui fragilise les os et se manifeste par des fractures lorsqu'elle est déjà bien installée.

PUB

Le tissu osseux et son évolution

Le tissu osseux est composé d'une substance complexe faite de collagène, de protéines minéralisées par de l'hydroxyapatite de calcium et du magnésium qui la solidifie complètement. Tout cela se passe dans les cellules osseuses (appelées ostéocytes) et qui sont de deux sortes : les ostéoblastes qui synthétisent cette substance et les ostéoclastes qui la dégradent. Synthèse et dégradation se font en permanence, plus ou moins intensément selon les âges. Cela se nomme le "remodelage osseux". L'ossification est gouvernée par la vitamine D et toute une batterie d'hormones, dont les oestrogènes féminins. On commence à fabriquer des ostéocytes dès la huitième semaine de vie intra-utérine et jusqu'à 18 ou 20 ans. Pendant toute la période de la croissance, les ostéoblastes prennent le pas sur les autres : la synthèse de la matrice osseuse se fait alors ainsi que l'acquisition du "pic de masse osseuse" trois ans après la puberté. Plus ce pic est élevé, plus les os resteront longtemps solides. A l'âge adulte, les cycles de remodelage se succèdent. Ils s'équilibrent jusqu'à 30 ans : on fabrique autant d'ostéoblastes que l'on détruit d'ostéoclastes. Il est encore temps de se faire des os solides pour l'avenir.

Installation de l'ostéoporose

Ensuite, chez les hommes la masse osseuse diminue lentement aboutissant à un déficit de 3 à 5 % tous les 10 ans. A 80 ans, un homme a perdu environ 25 % de son pic de masse osseuse. Chez les femmes à partir de la ménopause, la perte de masse osseuse s'accélère très vite d'abord, puis elle se ralentit un peu au bout des 3 à 5 ans qui suivent. Cette accélération est liée à la disparition des oestrogènes. A 80 ans, les femmes ont théoriquement perdu environ 40 % de leur pic de masse osseuse. Tandis que la quantité d'os diminue, des perforations infimes apparaissent qui le fragilisent de plus en plus. L'os devient en quelque sorte friable, un peu comme le bois envahi de termites. C'est ce qui explique la fréquence des fractures, conséquences de l'ostéoporose.

Initialement publié le 25/02/2002 - 01h00 et mis à jour le 29/10/2010 - 10h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Ostéoporose : j'ai rétréci ! Mis à jour le 14/03/2006 - 00h00

Au fil du vieillissement, les femmes (surtout) sont confrontées au risque d'ostéoporose. La fragilité osseuse qui s'installe est source de fracture et de tassement vertébral aux conséquences parfois dramatiques. La mesure de la densité osseuse ou ost...

Ostéoporose: des conséquences sous-estimées Mis à jour le 15/03/2010 - 00h00

L' ostéoporose accroît le risque de fractures . Malheureusement, ces fractures entraînent souvent des conséquences à long terme sur la qualité de vie et l'autonomie. Diagnostiquer et traiter cette maladie osseuse est donc fondamental pour réduire au...

Ostéoporose : les hommes aussi ! Mis à jour le 26/10/2004 - 00h00

Si 40% des femmes sont concernées par l'ostéoporose, on oublie souvent que 16% des hommes le sont aussi. Cette proportion, loin d'être négligeable, s'explique en partie par le vieillissement de la population masculine, mais aussi par l'existence de f...

Plus d'articles