Offensive contre l'hépatite C

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 18/05/2004 - 00h00
-A +A

PUB

Les personnes à risque

Il y a aujourd'hui trois grands groupes de personnes à risque bien identifiés :

  • les personnes transfusées avant 1991: les personnes ayant subi une intervention chirurgicale lourde ou un accouchement par césarienne avant cette date.
  • les personnes qui se droguent: y compris les personnes qui auraient partagé, même une seule fois, une seringue. Il faut savoir que 50 à 70% des personnes nouvellement contaminées par le VHC sont des toxicomanes.
  • les personnes adeptes du tatouage ou du piercing.

Premier pas vers la guérison

A partir d'une simple prise de sang, le test - totalement fiable - permet d'identifier les anticorps montrant que l'organisme a été en contact avec le virus de l'hépatite C. Il ne nécessite pas d'être à jeun.

Pour connaître le programme de la journée du 23 mai organisée à Jodoigne, adressez-vous au CHAC, Carrefour Hépatite C-Aide et Contact asbl, Poisson-Moulin 3, 6640 Vaux-sur-Sûre, tél./fax 061/26.68.90, e-mail chacasbl@skynet.be

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 18/05/2004 - 00h00 " Première journée nationale contre l'hépatite C ", communiqué de presse de Schering-Plough.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB