Obésité : les risques de la chirurgie

Mise à jour par Emilie Pommereau, journaliste santé le 13/10/2017 - 09h20
-A +A

Lors d’une opération chirurgicale, une personne obèse est exposée à différents risques de complications. A partir de quel degré d’obésité ces risques apparaissent-ils ? Quels sont-ils et que peut-on faire pour les limiter ?

PUB

La chirurgie, risquée en cas d’obésité importante

Le degré d’obésité est mesuré à l’aide de l’indice de masse corporel (IMC), qui calcule le rapport du poids en kilogrammes sur la taille élevée au mètre carré :

  • IMC inférieur à 18,5 : poids insuffisant
  • IMC compris entre 18,5 et 24,9 : poids normal
  • IMC compris entre 25 et 29,9 : surpoids
  • IMC entre 30 et 34,9 : obésité de grade 1
  • IMC entre 35 et 39,9 : obésité de grade 2
  • IMC supérieur ou égal à 40 : obésité de grade 3 ou obésité dite morbide.

De manière générale, les personnes situées aux extrêmes de l’échelle de l’IMC, dénutries ou avec une obésité morbide, risquent davantage de connaitre des complications lors d’une opération. Ce risque est à mettre en balance avec les bénéfices que l’on attend de l’intervention. Ainsi, les personnes souffrant d’une obésité morbide pourront grandement améliorer leur santé grâce à une chirurgie bariatrique (destinée à lutter contre l’obésité en diminuant l’absorption des aliments).

Par ailleurs, une étude récente (1) a démontré que l’obésité modérée entrainerait de meilleurs résultats post-opératoires par rapport à un poids normal, sans que l’on sache vraiment expliquer pourquoi.

Les risques de la chirurgie en cas d’obésité importante

  • Risque avant la chirurgie, pendant l’anesthésie

En raison du risque de problèmes cardio-respiratoires sous-jacents chez les personnes obèses, les anesthésistes doivent être attentifs à la mécanique respiratoire, souvent moins performante.

  • Les risques pendant la chirurgie

Lors d’une laparotomie (ouverture de l’abdomen) par exemple, il est plus difficile pour le chirurgien d’atteindre le site opératoire. De plus, la graisse qui enrobe les organes peut gêner le chirurgien et l’identification anatomique.

Les personnes obèses peuvent connaitre des complications respiratoires durant une opération. Les alvéoles pulmonaires se vident moins bien. Par ailleurs, le risque de phlébite au mollet et de la cuisse augmente.

  • Les risques après l’opération

La chirurgie chez une personne obèse nécessite de faire de plus grandes incisions et la cicatrisation prend donc plus de temps. La graisse est aussi moins bien vascularisée (moins de vaisseaux sanguins qui irriguent) et empêche de lutter efficacement contre les infections. Sur le plus long terme, les plaies opératoires de l’abdomen peuvent conduire à une hernie de la paroi abdominale (lâchage des sutures par éventration, infections de la paroi, etc.).

Initialement publié par Emilie Pommereau, journaliste santé le 16/03/2017 - 16h17 et mis à jour par Emilie Pommereau, journaliste santé le 13/10/2017 - 09h20

Guy-Bernard Cadière, chirurgien digestif, chef de service de la chirurgie digestive et chef de service de la Clinique du Poids Idéal au CHU Saint-Pierre.

Professeur Benoît Navez, chirurgien spécialisé dans la chirurgie bariatrique aux Cliniques universitaires Saint-Luc

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Migraine plus intense en cas de surpoids Publié le 12/10/2016 - 09h21

Les personnes de forte corpulence souffrent-elles davantage de migraine que les autres ? En tout cas, il existe bel et bien une relation entre surpoids et migraine . Il semblerait que le surpoids augmente la fréquence des crises chez les migraineux.

Vers une reconnaissance de l'obésité comme maladie Mis à jour le 21/03/2006 - 00h00

Plus de 4 millions de Belges ont un poids qui menace leur santé. Bold, l'Association belge des patients obèses, déplore que la prise en charge de l'obésité ne soit pas une priorité de notre gouvernement car la maladie ne cesse de progresser.

Les kilos sous le bistouri Mis à jour le 12/06/2007 - 00h00

La surcharge pondérale devient le problème de santé numéro un du 21e siècle. Elle commence même à prendre la forme d'une épidémie. Et pas seulement en Amérique! Sur les 450 millions d'Européens, 204 millions sont en excès de poids , et 61 millions d'...

Plus d'articles