Numération des sous-populations lymphocytaires [CD4 et CD8 ; rapport CD4 /CD8 ; CD4/CD8]

Mise à jour le 15/01/2007 - 01h00
-A +A

PUB

A quoi sert cette analyse ?

Au cours de l'infection par le virus de l'Immunodéficience Humaine (VIH), l'agent du sida, les cellules cibles de ce virus, c'est-à-dire les cellules qu'il infecte préférentiellement et dans lesquelles il se multiplie, sont essentiellement les lymphocytes CD4. L'évolution de l'infection est caractérisée par la diminution du taux des lymphocytes CD4. Le nombre des lymphocytes CD8 est en revanche augmenté au début de l'infection ; il ne diminue qu'au stade sida avéré. Le nombre des lymphocytes CD4 ou le rapport CD4/CD8 sont des marqueurs d'évolutivité de l'infection et comportent un intérêt pronostique. D'une manière générale, il existe une diminution du rapport CD4/CD8 au cours de l'évolution de la maladie.Ils permettent d'évaluer l'état des défenses immunitaires d'un sujet infecté par le VIH.

Quelles sont les valeurs normales ?

Ces chiffres sont donnés à titre indicatif, ils peuvent varier d'un laboratoire à l'autre.

  • Lymphocytes : 2 à 4 G/l (=10 puissance 9/l) ou 2000 à 4000 /mm3
  • Lymphocytes T : 60 à 80 % des lymphocytes circulants dans le sang soit 1 à 3 G/l ou 1000 à 3000 / mm3
  • Lymphocytes CD4 : les 2/3 des lymphocytes T, soit 40 à 50 % des lymphocytes (plus de 500 / mm3)
  • Lymphocytes CD8 : le 1/3 des lymphocytes T, soit 20 à 30 % des lymphocytes (moins de 1000 / mm3).

Initialement publié le 02/04/2002 - 02h00 et mis à jour le 15/01/2007 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB