Nos animaux de compagnie nous soignent

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 27/04/2017 - 12h02
-A +A

PUB

Des poissons contre la maladie d'Alzheimer ?

les animaux de compagnie auraient aussi des vertus contre la maladie d'Alzheimer. Pour le professeur Métais, gériatre à Courbevoie : "outre les repères qu'ils fournissent aux malades (en réclamant par exemple leurs repas à heures régulières), il est aussi probable que l'attachement qu'ils suscitent stimulent la mémoire". Les fonctions mnésiques seraient alors activées par d'autres circuits que ceux endommagés par la maladie. Certains patients reconnaissent les animaux qui leur rendent régulièrement visite et leur parlent, alors que depuis longtemps déjà ils ne communiquent plus avec les équipes soignantes. D'autres réussissent même à prononcer à nouveau des mots devant des aquariums…

Des ménageries... en maisons de retraite !

Ainsi s'explique, enfin, que la moitié des maisons de retraite accueille aujourd'hui les bêtes (selon des chercheurs d'Harvard, le seul fait de s'occuper d'une plante diminue de moitié le taux de mortalité des établissements). Désormais, on ne compte plus les institutions qui reçoivent les chiens, chats ou poissons. Qu'ils soient présents de temps à autre seulement, pris en charge par le personnel ou sous la responsabilité de résidents, ils améliorent les relations entre professionnels et pensionnaires, créent des points communs et fournissent des sujets de discussion passionnés.

Initialement publié par Sophie Raynaud, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 06/01/2004 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 27/04/2017 - 12h02

Vivre Plus, n° 22.
McConnell, AR. et al.,  2011 Dec;101(6):1239-52. doi: 10.1037/a0024506. Epub 2011 Jul 4.

Notez cet article
PUB