NFS [Numération formule sanguine ; hémogramme]

Mise à jour le 15/01/2007 - 01h00
-A +A

PUB

Quelles sont les valeurs normales ?

Les valeurs normales varient légèrement d'un laboratoire à un autre. Elles diffèrent également chez l'adulte et chez l'enfant selon son âge, et chez l'homme et la femme.Hémogramme :

  • Hématies : 4,5 à 5,7 .1012/l chez l'homme ; 4,2 à 5,2 1012/l chez la femme
  • Leucocytes : 4 à 10 G/l (ou 109/l)
  • Plaquettes : 150 à 400 G/l
  • Hématocrite : 42 à 54 % chez l'homme ; 37 à 47 % chez la femme
  • Hémoglobine : 13 à 17 g/dl chez l'homme ; 12 à 15 g/l chez la femme
  • VGM : 80 à 100 fl
  • CCMH : 30 à 35 %
  • TGMH : 27 à 32 pg
Formule sanguine :
  • Polynucléaires neutrophiles : 2 à 7,5 G/l (50 à 75 %)
  • Polynucléaires éosinophiles : inférieur à 0,50 G/l ( inférieur à 5 %)
  • Polynucléaires basophiles : inférieur à 0,10 G/l ( inférieur à 1 %)
  • Lymphocytes : 2 à 4 G/l (20 à 40 %)
  • Monocytes : inférieur à 1 G/l ( inférieur à 10 %)

Comment est interprété le résultat ?

De très nombreux renseignements peuvent être obtenus à partir des résultats d'un hémogramme. Dans tous les cas, ces interprétations varient en fonction du contexte cliniques.Les principaux renseignements sont les suivants :

  • Une anémie est définie par un taux bas d'hémoglobine ; à l'inverse, une augmentation du taux d'hémoglobine définit la polyglobulie.
  • Une augmentation des globules blancs peut évoquer une infection, une inflammation, voire une hémopathie (« cancer du sang ») ; une diminution des globules blancs peut révéler une altération des défenses immunitaires.
  • Une augmentation des plaquettes définit une hyperplaquettose (ou thrombocytose) souvent observée au cours de processus inflammatoires ; une baisse des plaquettes (thrombopénie) traduit un risque hémorragique.
La formule sanguine peut montrer :
  • Une augmentation des polynucléaires neutrophiles reflétant le plus souvent un processus infectieux en cours.
  • Une augmentation des polynucléaires éosinophiles, évocatrice d'une allergie ou d'une infection par un parasite.
  • Une baisse des lymphocytes suggérant par exemple l'existence d'un déficit immunitaire ou d'une infection par le virus du sida.
haut de page
Initialement publié le 29/03/2002 - 01h00 et mis à jour le 15/01/2007 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB