Nausée

PUB

La nausée peut s'accompagner des symptômes suivants :

  • Troubles neurologiques tels que la migraine, les odeurs désagréables, les affections de l'oreille interne (p. ex. la labyrinthite), le mal des transports, la méningite, la maladie de Ménière, des tumeurs.
  • Troubles digestifs tels que l'ulcère gastro-duodénal, les maladies des voies biliaires (crise de foie) ou du pancréas, les calculs à la vésicule, l'appendicite, une intoxication alimentaire, le diabète mal maîtrisé, la chirurgie gastrique, l'abus d'alcool ou de nourriture, l'obstruction intestinale (tumeur, abcès, etc), le syndrome de l'intestin irritable.
  • Médicaments et agents chimiques tels que la chimiothérapie, la morphine, la codéine, les médicaments pour la maladie de Parkinson.
  • Intoxication à la digitale (tonique cardiaque).
  • Troubles psychiques tels que la peur, le stress, l'anorexie, la boulimie.
  • Douleur intense.
  • Grossesse.
  • Attendre que ça passe. Si vos malaises ne sont pas trop prononcés, modérez simplement vos activités, le temps que ça aille mieux. Le fait de vomir enraye souvent la nausée.
  • Ne pas se forcer à manger. Manger un peu aide souvent à soulager une nausée légère. Mais n'insistez pas. Ne vous forcez pas à manger si vous n'en êtes pas capable. Toutefois, vous devez boire pour ne pas vous déshydrater.
  • Se détendre. Si votre nausée survient à des moments de stress, essayez de vous détendre.
  • Quoi boire et que manger ? À éliminer d'emblée, que vous vomissiez ou non : lait et produits laitiers, jus et boissons très sucrés, viande rouge, sucreries, fritures et légumes frais. Ces aliments sont difficiles à assimiler par le système digestif.
  • En l'absence de vomissements. Grignotez et buvez légèrement pour vous aider à stabiliser votre estomac (biscuits secs, tranche de pain non beurrée, fruit, thé, eau, jus de fruits, etc.).
  • Il existe des médicaments contre la nausée.
  • Votre nausée persiste ou augmente.
  • Vous vomissez sans arrêt.
  • Raideur du cou, douleurs abdominales, fièvre ou maux de tête se manifestent.
  • Votre état général se détériore.

Le médecin recueillera les informations pertinentes et procédera à un examen physique complet pour trouver l'origine du problème. La prise de la tension artérielle, une analyse de sang, un examen abdominal et neurologique de base constituent les examens pratiqués d'emblée. Des examens plus approfondis (radiographies, échographie, etc.) pourraient s'avérer nécessaires.

Si la nausée est la manifestation d'une maladie sous-jacente, le traitement médical indiqué sera immédiatement entrepris. Il arrive que la nausée et les vomissements aigus nécessitent d'hospitaliser la personne afin qu'elle soit réhydratée par voie intraveineuse. Il existe plusieurs médicaments pour enrayer une nausée qui perdure, comme le métoclopramide (Primpéran), qui fait contracter l'estomac pour empêcher son contenu de remonter (ce produit est toutefois déconseillé aux personnes âgées puiqu'il peut entraîner de la confusion).

Initialement publié le 31/05/2001 - 02h00 et mis à jour par <a href="/taxonomy/term/19383" hreflang="fr">Dr Florent Thibert, Gastroentérologue, Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Montréal</a> le 08/12/2016 - 16h25

Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005

Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Une mauvaise respiration peut déclencher une phobie Mis à jour le 25/02/2015 - 16h34

Nos émotions ont une action sur notre respiration . Détendus, nous respirons lentement et tranquillement. Stressés, notre respiration s’accélère et se fait plus superficielle. En sens inverse, notre manière de respirer influence nos émotions. Nous po...

Plus d'articles