Moules

Mise à jour le 25/02/2014 - 14h44
-A +A

Les moules ont été consommées de tout temps, offrant aux hommes une nourriture riche en protéines. Ce sont des mollusques bivalves : leur coquille est formée de deux valves noires. Les moules respirent et captent le plancton grâce à deux paires de branchies.

PUB

Moules natures en mer ou d'élevages.
Toutes les moules qui se trouvent sur le marché proviennent de la drague de bancs de moules naturels en mer ou d'élevages.

Moules sauvages.
La pêche individuelle aux moules peut être dangereuse car les moules sauvages vivent dans une eau non contrôlée et souvent polluée. Mieux vaut s'abstenir de pêcher des moules le long de côtes bordées par des élevages (d'animaux) ou proches de sites industriels ou de sites d'incinération des ordures ménagères.

Variétés de moules

Il existe plusieurs variétés de moules :

  • moule de bouchot, petite, ronde et bombée, est la meilleure et la plus consommée.
  • moule de Bouzigues, plus grosse et très charnue.
  • moule de Hollande, qui n'est pas une moule d'élevage mais pêchée sur des bancs naturels par des dragueurs contient souvent du sable. C'est une moule d'hiver, moins savoureuse que la bouchot mais moins chère.
  • moule espagnole, de forme triangulaire est la plus grosse et se consomme souvent crue. Elle est moins goûteuse.

Il existe deux labels : "moule de Corde" et "moule de Bouchot" qui sont fonction de leur élevage.

 

Élevage des moules

L'élevage des moules (la mytiliculture) n'est pas vraiment récent.
Les Romains entretenaient déjà des moulières car ils raffolaient de ce coquillage.

Il existe différentes méthodes d'élevage : celle de bouchot (la plus courante), l'élevage à plat ou en parcs et l'élevage en suspension ou sur cordons.

Les femelles moules sont prolifiques : elles pondent chacune 1 million d'oeufs. Ces bébés moules s'accrochent à tout ce qu'ils trouvent : coque de bateau, bouée, roche, cordes, grâce à leur byssus : c'est ce filament gris que l'on arrache lors du nettoyage des moules.

Initialement publié le 11/08/2006 - 02h00 et mis à jour le 25/02/2014 - 14h44
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Dans votre assiette: la dinde Publié le 20/12/2011 - 10h40

Il faut mettre beaucoup de bonne volonté pour échapper à la traditionnelle dinde des repas de fin d'année. Mais, en fait, c'est la seule période où l'on peut voir - et éventuellement déguster - cette volaille dans son intégralité.

Quelle volaille pour les Fêtes ? Publié le 11/12/2014 - 11h57

Dinde ? Chapon ? Oie ? Poularde ? Une belle volaille , bien dodue, est le plat traditionnel pour les repas de Fêtes de fin d’année. Mais tout dépend du nombre des convives, puisqu’il faut compter 350 à 400 g par personne (os compris). Comment et quel...

Dans votre assiette: le foie gras Publié le 20/12/2011 - 10h30

Son nom fait peur. Sa consommation culpabilise souvent. Mais bien à tort, car les lipides du foie gras ont presque la même composition que ceux de cette huile d'olive, dont les bienfaits sont proclamés urbi et orbi.

J'ai trop de courgettes: j'en fais quoi? Mis à jour le 24/07/2012 - 14h48

La saison de la courgette a démarré depuis quelques semaines et pendant tout l'été vous ne pourrez y échapper! Elles prolifèrent dans votre jardin? Vous en avez trop acheté au marché? Voici quelques idées pour conserver vos courgettes pour l'hiver pr...

Plus d'articles