Mort subite du nourrisson : un nerf mis en cause...

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/05/2014 - 16h16
-A +A

PUB

Quels sont les signes de risque de mort subite du nourrisson ?

A force d'observations, les médecins ont mis en évidence plusieurs signes qui peuvent éveiller l'attention des parents sur le risque de mort subite du nourrisson. Ainsi, si votre enfant présente un ou plusieurs des signaux suivants, consultez votre médecin traitant.

  • Votre enfant est inhabituellement calme ou agité.
     
  • Il gémit durant son sommeil et lorsqu'il est éveillé.
     
  • Il vomit ou refuse de s'alimenter plusieurs fois de suite.
     
  • Il respire difficilement ou bruyamment sans que la cause ne soit identifiée.
     
  • Il est anormalement pâle.
     
  • Il transpire abondamment pendant son sommeil, sans raison apparente avec des conditions de couchage adéquates.
     

Mettre toutes les chances de son côté contre la mort subite du nourrisson


 

Quelques conseils de base ont depuis une quinzaine d'années permis de réduire de 50% le nombre de décès par mort subite du nourrisson. Quels sont-ils ?

  • Préserver les nouveaux-nés des atmosphères enfumées.
     
  • Les faire dormir sur le dos.
     
  • Bien dégager leur visage : pas de draps, d'oreillers, de couette, de coussins ou de peluches dans le lit.
     
  • La température de leur chambre doit varier entre 18 et 20°C.
Initialement publié par Elise Dubuisson, journaliste santé le 22/03/2010 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/05/2014 - 16h16

"Cardiac Muscarinic Receptor Overexpression in Sudden Infant Death Syndrome", PLoS ONE, mars 2010.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB