• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    0 avis
  • Commentaires (0)

Moins de pesticides mais...

Moins de pesticides mais...Dans le dernier bulletin d'information de l'Agence Fédérale de la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA), on peut lire un rapport rassurant sur les résidus des pesticides retrouvés dans notre alimentation.

Ce sont bien sûr les fruits et les légumes qui ont fait l'objet d'un tel contrôle mais aussi les plantes médicinales, le blé et des denrées alimentaires transformées comme le contenu des pots pour bébés, la purée de tomates,…

Mieux qu'avant

En tout, 1029 échantillons ont été analysés en détail. Si ce nombre paraît relativement peu important en regard de la production belge, il est significatif et représentatif de ce que l'on trouve dans nos marchés. Il est vrai que la confiance des consommateurs a été largement altérée ces dernières années. Par ailleurs, de plus en plus d'études, dont la presse se fait l'écho, montrent que manger certains aliments présente des risques. Les recherches ont porté sur une gamme plus large de pesticides que les années précédentes : 150. Bonne nouvelle, on en a retrouvé beaucoup moins que prévu. Seul un échantillon présentait 43 résidus. Le pesticide le plus souvent retrouvé était le chlormequat. Ce produit est utilisé comme régulateur de croissance des plantes.

Faites votre marché

Le plus important est l'absence totale de pesticides dans

Il est important de signaler qu'il s'agissait de cultures conventionnelles et non de cultures biologiques. Bien sûr, dans une certaine mesure, il est permis de protéger les plantes par des pesticides contre des maladies ou des parasites. Cependant, il ne faut pas dépasser certaines limites. Le dépassement de la norme ne signifie pas automatiquement qu'il existe un danger pour la santé du consommateur.En revanche pour le chlormequat, un dépassement de la norme signifie souvent, suivant la quantité absorbée, l'apparition de troubles, comme des douleurs abdominales par exemple. Les résidus ont été principalement retrouvés dans la peau des fruits. C'est pourquoi il est important de bien les éplucher. On en a aussi retrouvé sur les feuilles de laitues cultivées en serres. Dans tous les cas, un lavage abondant est recommandé avant toute consommation.
Les propos rassurants de l'AFSCA doivent donc être tempérés. Les cultures biologiques constituent une alternative encore faut-il que celles-ci respectent le cahier des charges auquel elles doivent se soumettre…

Article publié par le 07/01/2003

Sources : AFSCA

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Publi information
Gagnez votre chantier d’une valeur de 5.000€ !

Pour célébrer ses 60ans d’expertise, Murprotec lance un concours qui permettra à 4 clients de bénéficier d’une maison saine gratuitement !

Tentez votre chance !

en savoir plus

image_format_460_230

Nitrates

  • Les nitrates sont d'une part des additifs et d'autre part des résidus de l'agriculture et de l'élevage intensifs. Leur ...
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Les services