Moins de mortalité quand les médecins sont des femmes ?

Article créé le 27/12/2016 - 09h28 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 27/12/2016 - 09h28
-A +A

C'est en tout cas ce qu'affirme une étude américaine. Pour être précis, quand des patients âgés étaient admis aux urgences, leur risque de mourir dans les 30 jours était diminué de 24 % si leur médecin traitant habituel était une femme.

PUB

Un chiffre très parlant (ou pas)

On peut penser que ce chiffre donne une indication sur l'état de santé des personnes au moment où elles sont admises aux urgences. Mais cela ne s'arrête pas là. L'étude ne suffit pas à le déterminer, mais il est possible qu'une médecin femme estime mieux le degré de gravité d'un trouble, envoyant ainsi ses patients aux urgences à temps. Ou alors elles sont plus efficaces que leurs collègues mâles pour convaincre les patients pas toujours enthousiastes qu'il est temps d'y aller !

Gardons-nous des conclusions hâtives. Livré tel quel, ce chiffre pourrait tout aussi bien indiquer que les médecins femmes envoient aux urgences des patients qui n'en ont aucun besoin. Par ailleurs, les résultats d'une étude américiane ne sont pas toujours transposables à l'Europe, surtout que l'organisation des soins de santé est très différente dans ces deux pays.

Réflexions sur la féminisation d'un métier

Cette étude peut cependant servir de point de départ à une réflexion plus globale sur la féminisation du métier de médecin, qui est souvent citée comme un problème. Les femmes sont en effet plus nombreuses parmi les diplômés de médecine, et elles sont aussi beaucoup plus nombreuses à ne pas souhaiter exercer leur métier à plein temps. Résultat : la pénurie de médecins est encore plus prononcée. Mais on pourrait aussi voir cela de manière positive. Un médecin qui préserve sa vie privée, qui n'est pas complètement débordé de patients, c'est aussi un médecin qui sera plus reposé, donc plus efficace, pour chacun des patients qu'il ou elle peut voir. Mais il est vrai que cela suppose une limitation du nombre de consultations, donc cela demande de la part des patients un peu de.. patience.

Alors si votre médecin traitant ne vous semble pas assez disponible, pensez que c'est peut-être la clé de votre santé…

Billet initialement publié le 27/12/2016 - 09h28 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 27/12/2016 - 09h28
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Urgences ou médecin de garde? Publié le 11/04/2011 - 15h05

Une étude controversée des Mutualités socialistes estime que plus de la moitié des visites aux urgences sont injustifiées. Quelles sont les bonnes raisons d'aller aux urgences ? Et que faire dans les autres cas?

Les urgences : plus chères Mis à jour le 16/02/2002 - 00h00

Même si cela n'est pas encore fait, le Ministre a parlé : il est nécessaire de réduire les consultations non nécessaires dans les service d'urgences …

Allô ? La garde ? Mis à jour le 23/02/2002 - 00h00

Lorsque le service de garde n'est pas joignable, les patients se dirigent (trop) rapidement vers les services d' urgences . Un nouveau service (payant !) de Belgacom devrait permettre de résoudre en partie ce problème avec la bénédiction de F Vandenb...

Infarctus: les secours sans tarder! Publié le 03/10/2011 - 12h23

Les deux tiers des victimes d'infarctus décèdent avant d'arriver à l'hôpital. Comment réduire ce chiffre? En tardant moins pour appeler une ambulance.

Plus d'articles