Moins d'aliments gras et sucrés pour les enfants?

Article créé le 25/01/2011 - 12h05 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/02/2011 - 08h30
-A +A

C'est le but affirmé de l'Organisation mondiale de la santé, qui lance un appel aux Etats membres.

PUB

L'OMS (Organisation mondiale de la santé) organise au mois de septembre une rencontre consacrée à la prévention des maladies non transmissibles, comme les maladies cardiovasculaires, le diabète ou les cancers. Ces maladies sont étroitement liées à notre mode de vie, et en particulier notre alimentation, comme de nombreuses études le montrent au fil des années. L'obésité est en effet au cinquième rang des risques de décès dans le monde...

En conséquence, l'OMS se penche sur le mode de vie de nos enfants, et plus précisément sur leur alimentation. Celle-ci n'est souvent pas optimale pour prévenir les maladies cardiovasculaires, le diabète ou les cancers. Trop riche en mauvaises graisses (graisses trans), en sucre et en sel, elle est même un facteur de risque. Pour l'OMS il est donc important de prendre en mains l'alimentation des enfants, et pour ce faire de limiter les possibilités qu'ont les fabricants de nourriture de leur vanter leurs produits.

L'OMS n'a pas de recommandations directes sur la marketing à faire aux fabricants. C'est plutôt aux Etats qui en sont membres qu'elle s'adresse, en émettant des recommandations pour la mise au point d'une politique dont le but doit être de limiter l'exposition des enfants aux messages publicitaires concernant la nourriture, et en particulier la nourriture qui contient trop de sel, de sucre et de mauvais gras.

L'OMS est une organisation prestigieuse, mais qui commence à perdre sa bonne réputation. Par ailleurs, les initiatives publiques pour mieux réguler notre alimentation ne sont pas toujours bien perçues: on peut s'en réjouir parce que nous avons tous intérêt à bien nous nourrir... mais on peut aussi être agacé par l'immixtion de l'Etat dans un domaine qui nous est après tout privé et pour lequel nous aimons notre liberté. Alors qu'en pensez-vous? Notre gouvernement (futur, virtuel ou en affaires courantes...) devrait-il faire plus d"efforts pour diminuer l'influence du marketing alimentaire sur nos enfants, ou le sujet devrait-il relever de la vie privée et des décisions des parents?

Billet initialement publié le 25/01/2011 - 12h05 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/02/2011 - 08h30
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
ça passe mieux avec la marque... Mis à jour le 05/02/2008 - 00h00

Le marketing alimentaire est très puissant et très efficace. Au niveau européen, des réflexions sont en cours dans plusieurs pays pour légiférer cette pratique qui laisse encore aujourd'hui place à tous les abus. Petit exemple, avec une étude américa...

De l'arsenic dans notre assiette ! Publié le 23/02/2017 - 11h16

Les autorités sanitaires danoises recommandant de limiter chez les enfants la consommation de produits à base de riz à cause des trop grandes quantités d' arsenic qu'ils contiennent parfois. Riz , eau du robinet, aliments... L' arsenic est en fait as...

INTERVIEW : Obèse : victime plutôt que responsable... ! Mis à jour le 15/10/2002 - 00h00

Les Américains se rebellent contre l'obésité, Mac Donald est attaqué en justice. Parallèlement, les Belges continuent à s'américaniser et l'obésité gagne du terrain chez nous aussi. La cuisine familiale recule pour faire place aux plats cuisinés, sou...

Plus d'articles