Migraine : quels sont les aliments à privilégier ? A éviter ?

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 04/04/2017 - 15h20
-A +A

Certains aliments sont réputés pour déclencher des crises de migraine et d'autres pour les améliorer.
Attention toutefois, les migraineux n'ont pas intérêt à écarter d'emblée certains aliments et à en privilégier d'autres.
C'est à chacun d'observer attentivement le lien entre la prise de certains aliments et le déclenchement de ses migraines.

 

Le point avec le Dr Michel Dib, neurologue et spécialiste de la migraine*.

PUB

Quels sont les aliments qui luttent contre la migraine ?

Peu d'aliments influent favorablement sur la migraine.

Citons cependant le café, lequel exerce un effet analgésique et peut ainsi traiter une migraine, comme le ferait un antalgique tel que le paracétamol ou un médicament anti-inflammatoire. Ainsi, chez certaines personnes, le fait de boire une tasse de café en tout début de crise peut la faire passer.

Organisation structurée et régulière des repas

Elle a un effet bénéfique vis-à-vis de la migraine.
Il ne faut pas sauter ou retarder un repas, au risque de déclencher une crise de migraine. Malgré tout, lorsque le cas se présente, manger un morceau de sucre par exemple peut contribuer à effacer une crise.

Quels sont les aliments susceptibles de déclencher une crise de migraine?

Aliments à éviter

Plusieurs types d'aliments sont à éviter lorsque l'on est sujet aux migraines. Il ne faut pas pour autant les éliminer tous systématiquement car ils n'ont pas toujours le même effet chez tout le monde. Il faut donc passer par une phase d'identification : manger cet aliment et voir si oui ou non, il est associé au déclenchement d'une migraine. Dans l'affirmative, il faut l'écarter.

Aliments déclencheurs

  • L'alcool, le vin blanc et le champagne figurent parmi les aliments déclenchants. Le vin rouge, surtout lorsqu'il est de bonne qualité, est rarement associé à la migraine.
  • Le chocolat est un autre aliment majeur. Pourtant, il est moins bien perçu comme tel. Par rapport à l'alcool notamment, il est moins souvent identifié comme facteur déclenchant de crise migraineuse. Le chocolat contient une substance appelée la sérotonine, qui améliore le moral mais déclenche en même temps des migraines chez certaines personnes. Ce neurotransmetteur est un vasoconstricteur qui agit sur les artères cérébrales. Or en cas de susceptibilité à la migraine, les artères cérébrales sont très sensibles et impliquées dans le déclenchement des crises. Il faut donc éviter toute consommation excessive de chocolat.
  • Les aliments gras et très caloriques (charcuteries, fromages, fritures…). Pour ceux-ci, le mécanisme impliqué est le même que pour le chocolat, il repose sur la sérotonine.
  • Enfin, la déshydratation est un facteur connu pour déclencher souvent des migraines. On le remarque très bien chez les sujets qui jeûnent sans aucun apport hydrique. En fin de journée, ils souffrent souvent de migraines.

En conclusion, il est important de faire des repas à horaires réguliers et d'identifier les aliments susceptibles de déclencher des migraines.

Nous avons tous nos propres sensibilités, il est important de les explorer pour pouvoir éliminer les aliments les moins favorables.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 02/03/2009 - 00h00 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 04/04/2017 - 15h20

* Le Dr Michel Dib vient de publier deux ouvrages "Apprivoiser la migraine" et "Apprivoiser le stress" aux Éditions du Huitième Jour. Il est neurologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Plus d'articles