Migraine : il est possible d'éviter les crises

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/09/2016 - 15h52
-A +A

On estime que 10% des Belges souffrent de migraine, de manière plus ou moins fréquente et plus ou moins violente. Il existe aujourd'hui des moyens efficaces pour lutter contre les crises, et même de diminuer leur fréquence. Il est donc dommage que de nombreux migraineux négligent de se faire soigner.

PUB

Prévenir la migraine : c'est capital

Pour les patients qui souffrent de migraine, il est très important d'apprendre à prévenir les crises. Tout d'abord, bien entendu, parce que diminuer leur fréquence permet d'améliorer la qualité de vie. Mais surtout parce que si les crises sont régulières, la prise systématique d'anti-douleurs peut, paradoxalement, en augmenter la fréquence - c'est ce que l'on appelle les céphalées chroniques quotidiennes. Ces maux de têtes très fréquents peuvent apparaître à partir de deux prises d'anti-douleurs par semaine. Il est donc capital, pour les migraineux, d'adapter leur style de vie pour diminuer le nombre de crises. Et de se pencher sur les traitements de fonds, qui peuvent permettre de maîtriser la migraine à long terme.

Migraineux, connais-toi toi-même !

Les facteurs susceptibles de déclencher des crises de migraine sont différents chez chacun. Certains sont plus souvent cités :

  • les fluctuations hormonales, chez les femmes (les règles sont souvent en cause)
  • certains aliments: chocolat noir, graisses frites, alcool, certaines substances chimiques (glutamate)
  • des horaires irréguliers : cela vaut pour les horaires de repas aussi bien que pour les heures de coucher et de lever
  • le stress.

Cependant, les sensibilités individuelles peuvent varier très fortement. Si vous ne connaissez pas les facteurs qui déclenchent chez vous des crises de migraine, pensez à tenir un agenda des migraines, dans lequel vous relaterez vos crises et le contexte dans lequel elles se sont déclenchées. Cet agenda vous permettra peut-être d'y voir plus clair, et ainsi de modifier les habitudes qui favorisent le déclenchement des crises.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/09/2008 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/09/2016 - 15h52
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Un test en 3 questions pour dépister les migraineux Publié le 31/03/2017 - 10h11

La migraine est une vraie maladie. Invalidante, elle peut être soignée autrement que par l’automédication à outrance qui peut mener à des complications par abus médicamenteux. Or 80 % des migraineux ne se soignent pas, faute d’avoir été diagnostiqués...

Migraine plus intense en cas de surpoids Publié le 12/10/2016 - 09h21

Les personnes de forte corpulence souffrent-elles davantage de migraine que les autres ? En tout cas, il existe bel et bien une relation entre surpoids et migraine . Il semblerait que le surpoids augmente la fréquence des crises chez les migraineux.

Migraine, stress et anxiété : un cercle vicieux Publié le 22/09/2016 - 15h50

L' anxiété est une affection particulièrement fréquente chez les migraineux. En effet, lorsque la crise est terminée, le calvaire continue avec la peur d'une nouvelle crise. Cette anticipation est source de stress puis d' anxiété . Or le stress est u...

Les migraineux sont aussi de grands anxieux Mis à jour le 11/07/2006 - 00h00

Comme si ca ne suffisait pas, les personnes qui souffrent de migraine sont aussi sujettes à l' anxiété et à la dépression. Entre 50 et 70% des migraineux sont également anxieux . Cette pathologie associée est importante à connaître car elle influe be...

Plus d'articles