Mésothérapie, nourrir sa peau de l'intérieur...

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 26/06/2007 - 00h00
-A +A

Le principe est simple. Pour entretenir la qualité de la peau et lutter contre le relâchement cutané, on nourrit spécifiquement la peau de l'intérieur, c'est-à-dire que l'on injecte localement dans le derme les nutriments dont la peau a besoin.

PUB

Le principe

L'idée est en quelque sorte de mettre de l'engrais dans le derme. Avec le temps, le derme s'atrophie, s'aplatit et son soutien diminue, d'où l'apparition de rides. Le mésolift sert à stimuler ce derme. Comme il est composé de cellules appelées fibroblastes, qui synthétisent toutes sortes de fibres (collagènes, élastines…) et de substances fondamentales, ce sont elles qu'il faut faire travailler davantage. Les crèmes essayent de le faire par voie externe mais elles ne sont pas suffisamment efficaces car la peau est une véritable barrière mécanique difficile de traverser.
La mésothérapie, elle, consiste à placer directement à l'intérieur du derme tous les éléments nécessaires à sa stimulation, une sorte d'engrais.

Quels produits?

On injecte différentes molécules, dont des micronutriments assez ciblés (certaines vitamines et minéraux), des stimulants de la microcirculation (pour favoriser les échanges et faire circuler les apports nutritifs) et de l'acide hyaluronique. Ce dernier est généralement utilisé dans un but de comblement mais il sert ici à réhydrater la peau qui tend naturellement à se dessécher. Cette substance attire l'eau mais elle fait également partie des substances fondamentales du derme qui tendent à chuter avec l'âge. Et enfin, elle a une action stimulante sur les fibroblastes.
On injecte également de la diméthyléthanolamine (DMAE) qui est aussi employée dans les crèmes cosmétiques et qui exerce un effet tenseur très intéressant.
Pour l'instant, cette formule est la plus efficace dont on dispose pour doper notre peau.
Mais attention, elle n'est pas définitive. Elle évolue avec la mise au point de nouvelles molécules que nous incorporons au fur et à mesure, ce qui renforce en permanence l'efficacité du traitement.
Le mésolift est pratiqué depuis les années 80, mais il a commencé à être particulièrement efficace en 1998 avec l'introduction de l'acide hyaluronique, puis en 2004 avec la DMAE.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 26/06/2007 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Bien vieillir après 65 ans Publié le 04/02/2016 - 13h09

Même au-delà de 65 ans , il est possible de mettre en oeuvre des stratégies pour lutter contre les effets du vieillissement . Voici les recommandations du Dr François Turmel* pour bien vieillir lorsque l'on a 65 ans et plus.

Peau et taches brunes : comment rajeunir nos mains ? Mis à jour le 16/12/2015 - 17h33

La médecine esthétique et les cosmétiques permettent de prévenir dans une certaine mesure le vieillisseme nt cutané, les taches brunes , et de rajeunir l'aspect nos mains . Le Dr Rossi, dermatologue, liste pour nous les différentes techniques de réju...

Plus d'articles