Mercure dans les amalgames dentaires : où en est-on ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 17/08/2015 - 11h29
-A +A

Le mercure, métal hautement toxique, est pourtant présent au plus près de nous puisqu'il est contenu dans les amalgames appelés amalgames d'argent qui ont été placés pour traiter les caries de dizaines de milliers de Belges. Que sait-on aujourd'hui des dangers de ces amalgames ? Est-il encore fréquent de s'en faire poser ? Et par quoi les a-t-on remplacés ?

PUB

Amalgames au mercure : des dangers qui restent théoriques

Que sait-on, au juste, des dangers des amalgames d'argent au mercure dans les dents ? Pas grand'chose en réalité. Il est certain que leur présence dans la bouche augmente la quantité de mercure dans l'organisme, mais sans atteindre des niveaux considérés comme dangereux. Soulignons d'ailleurs que les amalgames ne sont pas seuls en cause : consommer beaucoup de poisson, par exemple, augmente encore plus le taux de mercure dans le corps. En ce qui concerne les conséquences éventuelles de cette présence de mercure sur la santé, il est pour l'instant impossible de s'en faire une idée précise. Les études ne sont pas d'accord entre elles, et quand elles pointent réellement une diminution de symptômes il s'agit de signes très peu sépcifiques, comme une fatigue ou une faiblesse musculaire.

Si vous avez des amalgames d'argent au mercure dans les dents, il n'y a donc aucune raison de vous inquiéter pour votre santé. Rappelez-vous aussi qu'ils sont extrêmement répandus, et qu'on les connaît depuis plus d'un siècle. S'ils présentaient un danger immédiat, cela ferait longtemps que l'on s'en serait rendu compte.

Mercure dans les amalgames dentaires : pourquoi y renonce-t-on ?

Mais alors, pourquoi ont-ils mauvaise réputation – et pourquoi sont-ils de moins en moins utilisés ? Tout simplement parce que les effets néfastes de hautes doses de mercure sont bien connus. Si les personnes qui portent des plombages n'en reçoivent qu'une dose sans danger, tous les travailleurs qui sont chargés de le transformer restent exposés à des risques sérieux. Par ailleurs, au moment où l'on a découvert les amalgames à base de mercure la seule autre solution pour obturer des dets soignées était l'or, métal très cher et donc peu accessible. Mais aujourd'hui, les alternatives sont au point : les composites. Ils présentent certes un petit peu plus de difficultés pour les dentistes, peuvent occasionner des allergies, et sont par ailleurs un peu moins durables que les amalgames à base de mercure. Mais ils sont plus esthétiques car plus proches de la couleur des dents… et surtout, ils ont l'avantage de ne pas contenir de métal hautement toxique !

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 17/08/2015 - 11h29 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 17/08/2015 - 11h29

Michel Devriese, président de l'union de Médecine dentaire (www.dentiste.be).

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Vers la fin des plombages au mercure? Publié le 01/02/2013 - 18h12

Les amalgames dentaires contenant du mercure, appelés amalgames d'argent, ont mauvaise réputation en raison de leur supposée toxicité . Aujourd’hui, ils sont peu à peu abandonnés au bénéfice d’autres matériaux, pour des plombages à la fois plus sûrs...

Aliments cariogènes: non merci! Mis à jour le 25/01/2005 - 00h00

D'après l'Organisation Mondiale de la Santé, la carie est la troisième pathologie mondiale. Pour en venir à bout, il faut bien connaître les circonstances de son apparition et, notamment, le rôle primordial joué par les friandises.

Plus d'articles