Ménopause et poids, une croyance complètement erronée !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 14/02/2017 - 14h43
-A +A

Non, la ménopause n'est pas responsable d'une prise de poids ! C'est ce que nous explique le Dr David Elia*, gynécologue et familier de cette question. Pourtant, nous croyons toutes que la prise de poids fait partie des symptômes de la ménopause, au même titre que les bouffées de chaleur, la fatigue ou les insomnies...

PUB

Quid de la prise de poids à la ménopause ?

Dr David Elia : Aux alentours de la ménopause, vers la cinquantaine, beaucoup de femmes subissent un certain nombre de symptômes dont les plus fréquents sont les bouffées de chaleur, l'insomnie, la fatigue, la baisse du moral, etc. Pour essayer de résister à cette diminution de l'activité hormonale, pour compenser, voire se consoler, les femmes modifient leurs comportements alimentaires sans s'en rendre compte et augmentent, souvent à leur insu, leur ration alimentaire de la journée. D'autres se dirigent vers des aliments "consolateurs", souvent gras et bien sucrés. Ce n'est donc pas la ménopause ou l'après ménopause qui est la pourvoyeuse de la prise de poids.

Selon une étude européenne que j'ai réalisée avec d'autres confrères il y a une dizaine d'années, entre 18 et 58 ans, les femmes prennent 10 kg. C'est bien sûr une moyenne, certaines prennent 2 à 3 kg, d'autres 15 à 20 kg. Si l'on regarde de plus près, on constate que l'évolution du poids est très progressive, uniforme, mois après mois, année après année, même si l'on remarque quelques hauts et bas comme au moment des grossesses par exemple. Ainsi, l'idée qu'il y aurait une prise de poids phénoménale au moment de la ménopause est totalement erronée ! La prise de poids n'est pas un des symptômes de la ménopause.

Comment expliquer cette croyance ?

Dr David Elia : C'est à 50 ans que les femmes trouvent inacceptables les kilos accumulés au fil des années, car c'est précisément à cet âge qu'elles atteignent la situation de surpoids (+ 6 à 8 kg par rapport au poids de 20 ans). Ce phénomène se retrouve aussi chez les hommes. L'évolution du poids s'inscrit dans le métabolisme de base, c'est-à-dire que plus on prend de l'âge, moins on a besoin de calories pour vivre, plus le métabolisme de base est peu demandeur : avec des quantités alimentaires identiques à celles qu'on mangeait dix ans auparavant, on stocke désormais du gras. Ainsi, à 50 ans, on se retrouve avec 10 kg de trop.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 24/07/2007 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 14/02/2017 - 14h43

* Le Dr David Elia est gynécologue et publie régulièrement dans les revues scientifiques. Il est est l'auteur de plus de 35 livres grand public. Et enfin, le Dr David Elia est membre du comité scientifique d'e-sante.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Ménopause, quelle alimentation ? Publié le 14/02/2017 - 14h28

La ménopause s'accompagne souvent d'une prise de poids et d'une transformation de la silhouette. Et si l'on n'y prend garde, on risque de grossir de 500 g chaque année, et chaque kilo de trop sera de plus en plus difficile à perdre.

Ménopause : on prend du ventre, que faire ? Publié le 21/01/2016 - 12h41

Si la prise de poids au moment de la ménopause reste discutée, la modification du corps est, elle, une certitude. Et elle va dans un sens préoccupant : plus de ventre, donc plus de risques pour la santé…

Ménopause: pourquoi le THS n’est-il toujours pas réhabilité? Mis à jour le 17/12/2012 - 18h15

Prescrit il y a dix ans à quasiment toutes les femmes ménopausées, le traitement hormonal substitutif (THS) a ensuite été totalement discrédité. Pourtant, toutes les preuves sont aujourd’hui réunies pour réhabiliter le THS . Seule une démarche des au...

Plus d'articles