Ménopause: avantages et inconvénients du traitement hormonal

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 09/11/2009 - 00h00
-A +A

Le traitement hormonal de la ménopause a énormément fait parler de lui ces dernières années. De nombreuses informations souvent contradictoires ont circulé. Le contexte actuel est celui d'un traitement hormonal discrédité et qui fait peur aux femmes. Quel bilan aujourd'hui? Listons simplement les avantages et les inconvénients du traitement hormonal de la ménopause.

PUB

Les avantages du traitement hormonal de la ménopause


  • Le traitement hormonal de la ménopause fait disparaître les symptômes sévères de la ménopause: bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, troubles du sommeil, sécheresse vaginale, troubles de l'humeur, baisse de libido, sécheresse de la peau, etc.
    Pour certaines femmes, le traitement hormonal de la ménopause permet de retrouver une bonne qualité de vie.

  • Le traitement hormonal prévient l'ostéoporose, maladie extrêmement répandue chez les femmes ménopausées et largement sous diagnostiquée. Rappelons qu'une fracture d'ostéoporose peut se révéler très handicapante, voire compromettre l'autonomie.

  • Le traitement hormonal diminue légèrement le risque de cancer du côlon, un cancer très fréquent.

Les inconvénients du traitement hormonal de la ménopause


Le traitement hormonal augmente le risque cardiovasculaire: augmentation du risque d'infarctus (surtout la première année), d'accident vasculaire cérébral et de maladies veineuses thromboemboliques.
Mais attention, cette hausse du risque cardiovasculaire peut être prévenue par une recherche des facteurs de risque et par une surveillance personnalisée.
À noter également que cet effet du traitement hormonal de la ménopause varie en fonction du type d'hormones utilisées et du mode d'administration. Il est minimisé avec de la progestérone naturelle et avec une administration cutanée (patch). L'augmentation du risque cardiovasculaire semble aussi plus faible lorsque le traitement hormonal est instauré très tôt, dès le début des symptômes de la ménopause.
Le traitement hormonal augmente le risque de cancer du sein. Là encore, prudence, l'impact du traitement semble nettement plus modeste que celui des facteurs génétiques, de l'âge de la première grossesse et du nombre d'enfants. Par ailleurs, il semble que ce risque augmente en fonction de la durée du traitement, à partir de la 4e année de traitement. Enfin, cette augmentation du risque ne semble pas exister avec de la progestérone naturelle.
Dans tous les cas, un dépistage régulier et personnalisé du cancer du sein s'impose à toutes les femmes ménopausées.

En conclusion, la décision de suivre un traitement hormonal de la ménopause doit se faire au cas par cas, en fonction des facteurs de risque de chaque femme. Il est impératif de peser soigneusement tous les avantages et les inconvénients. Enfin, c'est aux femmes de s'informer et de prendre la décision. Le médecin est là pour aider, non pour imposer.
Côté recommandations officielles actuelles, voici ce qu'elles précisent: le traitement hormonal s'adresse aux femmes qui présentent des symptômes de la ménopause sévères. Il doit être prescrit à la dose la plus faible possible et sur la durée la plus courte possible, tant que durent les symptômes.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 09/11/2009 - 00h00 Panorama du Médecin, 19 octobre 2009.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Ménopause et cancer du sein : quelques précisions Mis à jour le 23/05/2006 - 00h00

Après avoir été accusé d'augmenter le risque de cancer du sein , le traitement hormonal substitutif de la ménopause a été innocenté par de récentes études. De nouvelles données montrent que ce risque est réel chez les femmes ayant subi une ablation d...

Le traitement hormonal de la ménopause: pas automatique Mis à jour le 23/03/2009 - 00h00

La ménopause est une période charnière qui survient vers la cinquantaine. Chaque femme la vit à sa facon, et plus ou moins bien. C'est donc selon chaque femme que sera discuté l'opportunité de prescrire un traitement hormonal substitutif de la ménopa...

Plus d'articles