Mémoire

Publié par Audrey Gast en collaboration avec le Dr Jacques Labescat expert en phytothérapie le 30/09/2016 - 16h39
-A +A

Des plantes pour aider la mémoire. Ginkgo, ginseng, pervenche, rhodiole, éleuthérocoque : les plantes de la mémoire et de la concentration.

PUB

Différents troubles de la mémoire

La mémorisation est un processus complexe géré par le cerveau. Il existe différents types de mémoire  qui impliquent divers circuits neuronaux. Les méandres de la mémoire n’ont pas tous été explorés et il n’existe pas, dans le cerveau, de centre précis de la mémoire. On distingue généralement la mémoire immédiate (qui ne dure que quelques secondes), la mémoire à court terme (ou de travail) et la mémoire à long terme.

De nombreux facteurs peuvent diminuer nos capacités de mémorisation ou altérer notre mémoire de façon plus ou moins durable et réversible : âge, stress, accidents, traumatismes, fatigue, prise de médicaments (notamment somnifères et anxiolytiques), maladies, prise de drogue…

À noter que la dépression et les états anxieux sont de fréquentes causes d’oubli et de difficultés de mémorisation. De même, l’avancée en âge expose aux troubles de la mémoire.

Si des troubles fréquents ou handicapants au quotidien doivent amener à consulter, les simples « trous de mémoire » sont généralement sans gravité.

Conseils pratiques pour la mémoire

Une bonne hygiène de vie est l’alliée de votre mémoire.

Dormez suffisamment. Le sommeil joue un rôle essentiel dans la mémorisation. Il permet de trier les informations de la journée. Évitez les recours aux somnifères qui ont un effet néfaste sur la mémoire.

  • Surveillez votre alimentation. Le cerveau consomme beaucoup d’énergie pour bien fonctionner. Il lui faut du glucose, des vitamines (notamment de type B), ainsi que des acides gras. Préférez les glucides que l’on trouve dans les céréales, pâtes, riz, légumineuses, etc. Pensez également aux poissons gras et aux huiles végétales (type huile de colza, huile de noix…) riches en acide gras et notamment en oméga-3 qui jouent un rôle important dans le fonctionnement du cerveau. Les apports en minéraux comme le fer (abats, viande rouge…) et le zinc (fruits secs) et en antioxydants (vitamines A, C et E) sont à ne pas négliger. N’oubliez pas de vous hydrater suffisamment.
  • L’importance de l’activité physique, notamment chez les personnes âgées, n’est pas à minorer. Selon l’Inserm : « l’amélioration de l’oxygénation du cerveau par une pratique régulière d’activité physique a un effet probant chez les personnes âgées au niveau de la capacité de réaction, de la mémoire, du raisonnement » (1).
  • Exercez votre cerveau régulièrement et travaillez votre concentration. Pour cela, variez les activités (mots croisés, sudoku…) et ne négligez pas la vie sociale. Il peut être intéressant de s’entrainer à mémoriser « par cœur » (des numéros de téléphone, des poèmes) pour maintenir une bonne capacité de mémorisation. Pour favoriser la concentration, la pratique d’activité relaxante comme le yoga peut être intéressante. Pensez également à ménager des temps sans écrans (smartphone, tablettes…).

Publié par Audrey Gast en collaboration avec le Dr Jacques Labescat expert en phytothérapie le 30/09/2016 - 16h39
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Grossesse et trous de mémoire Publié le 28/06/2016 - 14h54

Les femmes enceintes et les nouvelles mamans se plaignent très souvent d'avoir des trous de mémoire . Mais quelle est la réalité de ces problèmes de mémoire apparemment liés à la grossesse ?

Ginseng et feuille de vigne rouge: des forces de la nature Mis à jour le 16/11/2004 - 00h00

L'utilisation d'extraits de ginseng ou de feuille de vigne rouge pour le traitement symptomatique et la prévention de certaines affections fait partie du noble art de la phytothérapie. Tout ce que la nature met à notre disposition n'est cependant pas...

Manger mieux pour une meilleure mémoire Publié le 24/03/2017 - 11h24

La diététique s'intéresse à la valeur alimentaire de ce que nous mangeons, mais aussi aux maladies provoquées par les mauvaises habitudes à table. Les troubles de la mémoire , fréquents au cours du vieillissement, sont-ils, eux aussi, dépendants de n...

Mémoire : 3 atouts pour la protéger Publié le 04/04/2017 - 17h11

Les pertes de mémoire liées à l'âge sont toujours angoissantes, parce qu'elles évoquent le spectre de la maladie d'Alzheimer. Cependant, même jeune, il arrive que les performances de notre mémoire ne nous paraissent pas satisfaisantes. A court ou à l...

Plus d'articles