La méditation et notre santé

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/02/2017 - 12h13
-A +A

PUB

La méditation en pleine conscience n’est pas une panacée

Si les bénéfices de la méditation sont à saluer, il reste important de garder la tête froide. En effet, la pratique n’est pas utile pour tout le monde et dans tous les cas, ce que certains fanatiques semblent parfois dire. Elle n’est pas non plus sans risque, même si ceux-ci sont limités : certains indiquent que la méditation pourrait nuire dans le cas de certaines psychoses. Par ailleurs, à un niveau plus bénin, une séance de méditation n’est pas toujours une expérience heureuse. Certaines personnes rapportent des sentiments de tristesse, d’angoisse, voire de terreur, et il n’est pas évident d’y faire face si l’on n’est pas bien accompagné.

Il y a méditation et méditation

Enfin, il faut retenir que lorsque l’on tente d’évaluer l’efficacité de la méditation en pleine conscience, ce sont des programmes bien spécifiques qui sont testés. Le plus souvent utilisé est une formation assez intensive, qui dure 8 semaines, avec des retraites d’une journée et une pratique à domicile en plus des cours. Mais certaines études, sur le psoriasis notamment, semblent indiquer que des pratiques plus légères, y compris sans cours en face à face mais en utilisant simplement une application par téléphone, peuvent aussi aider.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 13/12/2016 - 15h37 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/02/2017 - 12h13

Creswell, J.D. et al., Annueal Review f Psychology, septembre 2016, PMID:27687118 DOI:10.1146/annurev-psych-042716-051139

Notez cet article
PUB