Médicaments : plus OU moins chers ?

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 23/12/2002 - 00h00
-A +A

A partir du 1er janvier 2003, certains médicaments coûteront moins chers ; d'autres en revanche ne connaîtront pas cette baisse de prix et, enfin, certaines boîtes coûteront plus chers. Cette valse de prix a différents motifs…

PUB

La bonne nouvelle est que les médicaments génériques vont diminuer de prix. Pour mémoire, un médicament générique est le produit " blanc " d'un médicament existant depuis de nombreuses années sur le marché et qui a montré son efficacité. La base de remboursement de ces médicaments a été modifiée. Les médicaments génériques dont le prix public était supérieur à cette base devront donc diminuer leur prix. Cela correspond au plus à une baisse de 7,5% de ce que vous payiez à la pharmacie. Pour certains produits, cela ne correspondra qu'à 0,1%, insensible pour votre portefeuille.

500 médicaments moins chers !

Certaines spécialités connaîtront, par contre, une double diminution de prix car ils sont sur le marché depuis plus de 15 ans. La liste complète des médicaments connaissant une baisse de prix, par Arrêté ministériel, se trouve sur le site de l'Association Pharmaceutique Belge (APB). La dernière colonne du tableau correspond au taux de réduction par rapport au prix actuel. Dans le même temps, le ticket modérateur (la part que vous payez) sera relevé pour les autres spécialités pharmaceutiques, dont le générique correspondant existe. Bien sûr, les firmes pharmaceutiques sont libres d'adapter leur prix pour que votre quote-part ne se modifie pas par rapport aux produits génériques. Mais cela se fera au détriment du pharmacien apparemment !

Grands conditionnements plus chers

Enfin, la mauvaise nouvelle concerne l'augmentation de prix des " grosses boîtes ". Le motif est simple : la marge du pharmacien est très faible sur ces grands conditionnements. Relever leur prix revient à perdre un peu du bénéfice que présentent ces conditionnements surtout pour les personnes qui doivent prendre un traitement à très long terme.

Au final, selon votre traitement, vous dépenserez donc plus ou moins pour le même traitement…
Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 23/12/2002 - 00h00 Site de l'Association Pharmaceutique Belge (APB) Arrêté ministériel du Ministre F Vandenbroucke
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Combien coûte un cancer? Publié le 11/10/2011 - 16h15

Si, grâce à la sécurité sociale, nous ne payons qu'une minuscule part de nos soins de santé, le coût reste problématique pour une partie de la population. Surtout dans le cas du cancer , maladie lourde dont le traitement est souvent long.

Plus d'articles