• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    6 avis
  • Commentaires (0)

Médicament : attention au coup de chaud !

Médicament : attention au coup de chaud !

Excepté certains médicaments qui doivent être conservés au réfrigérateur, une forte chaleur n'est pas susceptible de les dégrader.

En revanche, la prise de certains médicaments en cas de canicule peut présenter des risques pour la santé.

Quels sont les médicaments en question et quels sont les risques?

Pourquoi certains médicaments peuvent-ils représenter un risque lors d'une canicule

Il existe des médicaments qui augmentent l'élimination au niveau des reins. Les diurétiques par exemple. En cas de canicule, ils favorisent donc la déshydratation, aux conséquences particulièrement dangereuses chez les personnes âgées.

D'autres perturbent la régulation de la température du corps. Pour baisser la température corporelle, notre cerveau commande une dilatation des vaisseaux sanguins à la surface de la peau. Certains médicaments qui agissent sur le système nerveux central modifient le fonctionnement de ce thermostat corporel. C'est le cas des anti-migraineux par exemple. D'autres encore gênent ou modifient le fonctionnement du rein, diminuent la tension artérielle ou deviennent toxiques en cas de déshydratation.
En période de canicule, les effets de certains médicaments peuvent avoir des conséquences graves sur des sujets malades, fragiles et âgés, et ce d'autant plus si plusieurs médicaments sont associés.

Il est donc important de connaître les effets de la chaleur sur certains traitements afin d'être attentif à tout signe d'alerte, notamment à une déshydratation ou à des effets secondaires inhabituels ou amplifiés.

En cas de suivi médical irrégulier ou espacé, il peut être intéressant de consulter son médecin traitant afin de bénéficier d'un bilan et d'une adaptation éventuelle du traitement en cours.

Les médicaments à risque en cas de grosse chaleur

  • Maladie cardiaque :
    Les diurétiques prescrits en cas de maladie cardiaque augmentent le risque de déshydratation.
    Quant aux médicaments indiqués contre la tension et l'angine de poitrine, ils risquent d'aggraver une baisse de tension, déjà induite par les effets de la chaleur.
    Et enfin, les traitements des troubles du rythme risquent de devenir toxiques en cas de déshydratation.
  • Troubles mentaux :
    Les neuroleptiques tendent à augmenter la température du corps et les sels de lithium à devenir toxiques lors de la déshydratation. 
  • Epilepsie :
    Les médicaments traitant l'épilepsie peuvent devenir toxiques en cas de déshydratation. 
  • Migraine :
    Les anti-migraineux agissent sur la dilatation des vaisseaux et dérégulent donc la température du corps.
  • Antibiotiques :
    Ils peuvent gêner le fonctionnement du rein en cas de déshydratation, surtout ceux appartenant à la famille des sulfamides.
  • Aspirine (au-delà de 500 mg/j) ou anti-inflammatoires : idem.
  • En outre, quelques médicaments soignant la dépression, la maladie de Parkinson, l'incontinence urinaire ou l'allergie peuvent gêner la transpiration.

 

Mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/08/2012
Créé initialement par le 25/07/2006

Sources : Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm), "Bon usage des médicaments en cas de vague de chaleur", Juin 2014, http://ansm.sante.fr/Dossiers/Conditions-climatiques-extremes-et-produits-de-sante/Canicule-et-produits-de-sante/%28offset%29/0#paragraph_6127. "Conservation des médicaments en cas de forte chaleur", http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/e487a85d3844cae1e80b31228052ebc2.pdf.

Cet article fait partie du dossier Été: ce que vous risquez!

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus

Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Les services