• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    6 avis
  • Témoignages (0)

Mauvaises odeurs vaginales : réagissez !

Mauvaises odeurs vaginales : réagissez !

Les trois quarts des femmes pensent que les odeurs vaginales désagréables sont la conséquence d'un manque d'hygiène intime. Une idée partagée par une majorité d'hommes.  

Pourtant les mauvaises odeurs vaginales sont loin d'être liées à un problème d'hygiène et les causes peuvent être multiples.  Le comprendre et en parler à son médecin est important pour mettre en place un traitement adapté.

Odeurs vaginales liées à un déséquilibre du taux d'acidité

Lorsque le taux d'acidité vaginale est en équilibre, les champignons et les mauvaises bactéries n'ont en principe aucune chance de se développer. Par contre, un déséquilibre de ce taux d'acidité ouvre la voie à leur prolifération. Les plaintes les plus fréquentes dans ce cas sont mauvaises odeurs, sécrétions vaginales anormales, douleurs, démangeaisons, gonflement ou parfois difficultés lors des relations sexuelles.

Mauvaises odeurs vaginales : un excès d'hygiène ? De nombreuses femmes pensent que ces infections et ces mauvaises odeurs sont la conséquence d'une mauvaise hygiène intime. C'est pourtant tout le contraire : le lavage et le rafraîchissement excessifs du vagin perturbent le taux d'acidité vaginale et rompent l'équilibre de la flore vaginale. Un usage trop fréquent des savons et même des produits d'hygiène intime (sprays, tampons, gels hormonaux...) peut dès lors aussi ouvrir la porte aux bactéries et aux infections.

Antibiotiques, chimiothérapie... Les causes internes de ces odeurs sont hormonales ou consécutives à la prise d'antibiotiques ou à un traitement chimiothérapeutique.

Mauvaises odeurs vaginales : il faut en parler avec son gynécologue

Il arrive souvent que les femmes présentant de mauvaises odeurs vaginales les masquent en se lavant de manière intensive ou en utilisant des produits pour l'hygiène intime avant de se rendre chez leur médecin. Il devient ainsi particulièrement difficile pour ce dernier de détecter les problèmes vaginaux et de les traiter de manière adéquate. Les médecins comprennent parfaitement qu'il n'est pas facile de parler ouvertement de ce type de problèmes et savent que cela n'a rien à voir avec un manque d'hygiène, mais bien avec une infection ou une perturbation de l'équilibre naturel du vagin. La gêne qu'éprouve la femme est donc absolument injustifiée. Ce qui importe, par contre, c'est le dialogue ouvert entre la femme et son médecin. En effet, certains problèmes vaginaux peuvent provoquer de graves ennuis de santé, voire la stérilité ou un accouchement avant terme.

Mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 14/05/2013
Créé initialement par le 01/05/2007

Sources : Communiqué de presse "Les femmes ont honte de leurs odeurs vaginales et consultent trop tard", mars 2007, Bersac, www.questionsdefemmes.be.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Les services