Mauvaise haleine: une personne sur deux

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/03/2013 - 16h53
-A +A

PUB

L'halitophobie, la phobie de la mauvaise haleine

Ce sont des personnes persuadées d'avoir une mauvaise haleine alors que ce n'est pas le cas. Cette phobie peut être à l'origine d'un retrait social.
Les sujets présentant une halitophobie font peut-être partie des hypochondriaques.

En pratique, il faut commencer par respecter une hygiène bucco-dentaire irréprochable: brossage régulier, fil dentaire, grattage de langue, bain de bouche anti-bactériens et anti-odeurs.
Si cela ne donne pas de résultat convaincant, une consultation chez un généraliste ou un dentiste peut permettre d'identifier une autre cause et d'agir en conséquence.
A savoir: il existe un test permettant d'évaluer la mauvaise haleine (chromatographie gazeuse) qui repose sur la mesure des composés sulfurés volatils.

Initialement publié par Isabelle Eustache le 23/01/2007 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/03/2013 - 16h53

Porter S.R. et coll., Britich Medical Journal, 333 (7569) : 632-5, 2006.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB