Maladies chroniques : qu'est-ce qui fait souffrir les Belges ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/05/2015 - 11h58
-A +A

PUB

D'autres facteurs qui modifient le risque de maladies chroniques

Le sexe n'est pas le seul élément qui change la fréquence des maladies chroniques. Le niveau d'éducation est aussi un déterminant : la grande majorité des maladies chroniques rapportées dans cette étude sont significativement plus fréquentes parmi les personnes ayant un niveau d'éducation moins élevé. La seule maladie dont le risque augmente avec le niveau d'éducation est l'allergie. La région où l'on vit a aussi une influence. C'est à Bruxelles que l'on recense le plus de personnes souffrant de maladies chroniques (30,5% de la population) - mais le taux est équivalent à celui des grandes villes flamandes comme Anvers.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/04/2010 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/05/2015 - 11h58

Institut Scientifique de Santé publique: enquête de santé par interview, Belgique 2008

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB