Maladie d'Alzheimer : bien choisir ses loisirs

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 30/05/2006 - 00h00
-A +A

L'apparition de la maladie d'Alzheimer est influencée par des facteurs de risque, mais heureusement, il existe aussi des facteurs protecteurs. Parmi ces derniers, le choix de ses loisirs semble particulièrement important.

PUB

Les facteurs protecteurs vis-à-vis de la maladie d'Alzheimer

Le nombre de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ne cesse d'augmenter parallèlement au vieillissement de la population. Or nous ne disposons pas de médicament capable de stopper l'évolution vers la maladie d'Alzheimer. Mais soyons optimistes et attentifs à la prévention, car il existe des facteurs protecteurs influencant l'apparition de cette maladie d'Alzheimer. Citons par exemple la consommation de fruits et légumes, pas de tabagisme, une faible consommation de vin, le maintien d'une tension normale, la prise de médicament contre le cholestérol (statines), etc.

Toutes les activités intellectuelles préviennent Alzheimer

On recommande aussi classiquement d'exercer sa mémoire. Mais selon une nouvelle étude, cette activité mnésique doit être élargie à toutes les activités intellectuelles. Pour en arriver à cette conclusion, plus de 400 sujets âgés de plus de 75 ans vivant encore à leur domicile (non institutionnalisés) et non touchés par la maladie d'Alzheimer (confirmé par un test de mémoire) ont été interrogés à propos de leurs activités de loisirs. Le niveau d'activités intellectuelles et physiques a été déterminé pour chaque patient et le degré de participation à différents types de loisirs dans 6 domaines cognitifs (lecture, jeux de cartes…) et 10 domaines physiques (marche, golf…) a été obtenu par questionnaire. Cinq à six ans plus tard, une soixantaine de personnes ont développé un état proche de la maladie d'Alzheimer. Mais il existe une relation importante entre le niveau d'activités intellectuelles et le risque de développer les prémices d'une maladie d'Alzheimer. Globalement, chaque augmentation d'un point au score d'activités cognitives diminue de 5% le risque de maladie d'Alzheimer. Mais aucune association n'est retrouvée avec le niveau d'activités physiques.

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 30/05/2006 - 00h00 Rundek T et Bennett D., Neurology, 66 : 794-5, 2006.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Simples trous de mémoire ou maladie d'Alzheimer? Publié le 08/12/2014 - 09h24

Oublier un code, perdre ses clés, se tromper de couloir de métro, ne pas se rappeler un numéro de téléphone...… De tels troubles de la mémoire augmentent naturellement avec l'âge. Ils ne révèlent pas tous pour autant les prémices de la maladie d'Alzh...

Contre Alzheimer, activez votre cerveau! Mis à jour le 22/07/2008 - 00h00

La maladie d'Alzheimer fait toujours aussi peur. Il est vrai que la science est pour le moment impuissante à nous en protéger. Mais pas vous! Il existe des conseils à suivre pour diminuer les chances de développer cette maladie.

Maladie d’Alzheimer : testez vos connaissances Publié le 10/01/2014 - 14h41

En Belgique, on compte 85.000 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. . Les cas de démence sont deux fois plus nombreux, et touchent 9,3% des personnes âgées. Que savez-vous exactement de cette maladie ? Testez-vous en 10 questions.

Bridge : la jeunesse du cerveau ? Publié le 10/01/2014 - 10h24

Un jeu de 52 cartes serait-il plus puissant que n’importe quel médicament pour entretenir la jeunesse de notre cerveau ? Les chercheurs s’intéressent aujourd’hui de près aux vertus du bridge, dont la pratique régulière pourrait ralentir l’apparition...

Plus d'articles