Maigrir durablement : une ordonnance en 10 conseils

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 06/06/2013 - 10h04
-A +A

Auteur du livre « Le meilleur médicament, c’est vous ! », le Dr Frédéric Saldmann nous donne les clés pour puiser en nous des ressources infiniment plus efficaces que nombre de médicaments.

Pour perdre du poids durablement, il nous livre 10 conseils simples, efficaces et méconnus.

PUB

Bien mieux que tous les régimes

Malgré la multiplication à tout va des régimes et les malheureuses tentatives de mises au point de médicaments pour perdre du poids, l’obésité est un fléau qui ne cesse de progresser, mettant notre santé en danger (maladie cardiovasculaire, diabète, mal de dos, douleurs des genoux, mal-être, baisse de l’estime de soi, etc.). Selon l’OMS, le surpoids et l’obésité touchent actuellement 1,4 milliard de personnes dans le monde, soit une personne sur dix en excès de poids.

Selon le Dr Saldmann, « la meilleure chose à faire pour perdre du poids est de contrôler son alimentation tout en gardant le plaisir de manger ».

En pratique, voici ce que ça donne.

Mangez moins en utilisant des coupe-faims « plaisirs »

Le chocolat noir à 100% coupe court aux fringales
L’ingestion de chocolat noir à 100% entrainerait un effondrement de l’appétit. Cet effet est lié à une diminution de la ghréline, hormone connue pour jouer un rôle dans le déclenchement de l’appétit. Le chocolat pourrait aussi agir en diminuant le stress, ce qui contribue à baisser les pulsions alimentaires.

En pratique
Dès qu’une fringale se fait sentir, croquez 2 à 4 carrés de chocolat noir et décidez simplement que vous vous autoriserez à vous laisser aller juste après. Le résultat est immédiat avec un arrêt brutal de la pulsion alimentaire. Attention, pas de compromis, vous devez impérativement vous procurer du chocolat noir à 100%. Ceux à 85%, voire à 90% n’ont pas le même effet.

Ajoutez du safran à vos préparations
Cette épice serait un coupe-faim naturel, augmentant la satiété de façon importante et détournant des comportements alimentaires incontrôlés vers des aliments prédisposant à l’excès de poids.

En pratique
Agrémentez tous vos plats quotidiens de safran : pâtes, riz, légumes, viandes, poissons. Cette épice assez neutre ne dénature pas le goût des mets et a plutôt tendance à les accentuer, en plus de donner une jolie coloration. 

Buvez de l’eau avant les repas
L’eau est essentielle pour bien s’hydrater et éviter les coups de fatigue, mais elle peut aussi agir comme un régulateur de l’appétit.

En pratique
Avant de manger, buvez systématiquement deux grands verres d’eau, et aussi pendant les repas. Pensez également à boire de l’eau avant un apéritif pour mieux contrôler votre appétit face aux petits-fours.

Au cours du repas, faites une pause de 5 minutes
Faire une pause au milieu du repas permet de mieux ressentir la sensation de satiété.

En pratique
Habituez-vous à faire un break de 5 minutes pendant vos repas, voire au beau milieu d’un plat, entre deux plats, avant de vous resservir ou avant de décider de prendre un dessert. Plus vous attendez, mieux vous contrôlez votre appétit grâce à votre sensation de satiété.

Mangez du blanc d’œuf
Les protéines dont une faible teneur calorique et, très nutritives, elles provoquent une sensation de satiété durable pendant plusieurs heures. Leur ingestion entraîne l’émission d’un message coupe-faim au niveau des centres régulateurs de l’appétit. On les trouve dans les viandes, les poissons, les œufs, les laitages, les féculents, les céréales, etc., mais la star des coupe-faims est le blanc d’œuf : seulement 44 calories par 100 g, zéro graisse et zéro cholestérol.

En pratique
Le blanc d’œuf peut se manger sous diverses formes : blancs d’œufs durs (sans le jaune), omelettes blanches, blancs d’œufs brouillés, à mélanger avec des herbes, des tomates... Vous pouvez penser aussi au blanc d’œuf avant un apéritif.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 11/06/2013 - 10h04 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 06/06/2013 - 10h04

Dr Frédéric Saldmann, « Le meilleur médicament, c’est vous », Editions Albin Michel, 2013.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Stratégie minceur 2009  (Chapitre 2) Mis à jour le 06/01/2009 - 00h00

La prise de poids n'est pas une fatalité. On peut, avec des mesures simples et de bon sens, ne pas grossir et même maigrir. Il suffit de manger moins gras, moins sucré et de bien mâcher tout ce que l'on mange.

Les bons réflexes au restaurant Mis à jour le 05/12/2006 - 00h00

Manque de temps, convivialité, déjeuners professionnels, les occasions d'aller au restaurant ne manquent pas et c'est bien agréable. Mais manger régulièrement au restaurant ne signifie pas pour autant que l'on va perdre sa ligne. Il suffit d'un peu d...

Plus d'articles