Un lien entre pollution et thrombose veineuse

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/08/2014 - 14h31
-A +A

Plusieurs études ont déjà montré que la pollution atmosphérique augmentait la mortalité.

Plus spécifiquement, les particules polluantes ont des effets sur la coagulation du sang et le risque de thrombose veineuse.

PUB

Micro particules et thrombose

Il existe un lien linéaire entre l'exposition à des particules de petite taille (inférieures à 10 microgrammes de diamètre) et le risque de développer une thrombose veineuse profonde. Ce terme désigne la formation d'un caillot dans une veine profonde de la jambe.
La thrombose veineuse profonde représente un risque sérieux : si le caillot se fragmente et se détache, il peut remonter la veine et aller jusqu'au coeur, puis jusqu'aux poumons. S'il se bloque dans les vaisseaux du poumon, le patient risque l'embolie pulmonaire, potentiellement mortelle.

Une étude italienne a été menée sur dix ans, entre 1995 et 2005. Les chercheurs ont étudié le rapport entre le diagnostic de thrombose veineuse et le niveau de pollution de l'air auquel le patient avait été exposé dans toute l'année qui précédait.

Bilan : à chaque fois que le taux de particules dans l'air augmente de dix microgrammes par mètre cube, le risque de thrombose veineuse augmente de 70%.

L'association est cependant plus faible pour les femmes, et en particulier les femmes qui utilisent un contraceptif hormonal, ou qui sont sous traitement hormonal - mais il faut dire que ces femmes ont déjà un risque augmenté de thrombose veineuse. 

Les dangers de la pollution étaient déjà connus

L'augmentation de la mortalité lié à l'exposition à la pollution atmosphérique avait déjà été signalée par des études précédentes, et les chercheurs soupconnaient que des modifications dans la coagulation du sang pouvait être en cause. Des modèles animaux avaient également développé des thromboses veineuses suite à l'exposition à des particules présentes dans la pollution aérienne. 

L'une des lecons intéressantes de cette étude, c'est qu'elle démontre que la pollution atmosphérique peut avoir des effets quantifiables sur la santé humaine même à des niveaux qui sont actuellement considérés par les autorités comme "normaux".

Est-ce pour autant le moment de s'affoler ?
Pas vraiment.

Avec une bonne hygiène de vie et un contrôle des facteurs de risque autres que les polluants (surpoids, mode de vie sédentaire etc.) ainsi qu'un bon suivi médical s'il y a déjà eu des cas de thrombose dans votre famille, la thrombose ne vous menace pas forcément.
En revanche, il est sans doute temps pour ceux qui nous dirigent, et la population en général, d'ouvrir les yeux sur la vraie menace de la pollution: il n'y a pas que les animaux de la banquise qui soient en danger; nous le sommes aussi.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/05/2008 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/08/2014 - 14h31

Dalen, JE. et al., Arch Intern Med.2008 Dec 8;168(22):2497. doi: 10.1001/archinternmed.2008.531. Anderson, JO. et al., J Med Toxicol. 2012 Jun;8(2):166-75. doi: 10.1007/s13181-011-0203-1.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Quels sont les signes d’une phlébite ? Publié le 18/07/2017 - 11h48

On parle de phlébite lorsqu’un caillot sanguin bloque plus ou moins complètement la circulation sanguine dans une veine. Si la veine en question n’est pas une veine superficielle, mais une veine profonde ou de gros calibre, il s’agit d’une urgence. Q...

Voyage en avion : bougez-vous ! Publié le 12/07/2016 - 10h51

Voyager sans bouger peut constituer un risque sérieux pour la santé…. Si vous prenez l'avion pour de longues distances, il faut prendre des précautions.

Varices : mais pourquoi moi ? Publié le 14/03/2014 - 15h23

Les varices sont des veines altérées, dilatées et sinueuses. Inesthétiques, elles touchent plus souvent les jambes des femmes. Il faut savoir que les varices sont le reflet d’une insuffisance veineuse, exposant à des complications. Mais quels sont le...

Pilule et risque cardiovasculaire : le point Publié le 18/10/2005 - 00h00

La pilule augmente le risque de phlébite. Certes, très légèrement, mais suffisamment pour que la contraception orale estroprogestative soit contre-indiquée chez les femmes qui présentent déjà un risque cardiovasculaire. Petit rappel des contre-indica...

Plus d'articles