Leucémies de l'enfant : les différentes formes

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 08/03/2010 - 01h00
-A +A

Les leucémies sont caractérisées par la fabrication de globules blancs anormaux, généralement en quantité importante.

Selon la lignée de globules blancs anormaux (lymphoïdes ou myéloïdes), et selon le stade de différenciation au cours duquel les cellules sont devenues anormales, les leucémies prennent des formes variées. Leurs symptômes, leur évolution et leurs traitements sont donc différents.

PUB

Les différentes formes de leucémies

Schématiquement, on distingue les leucémies en fonction de deux critères principaux :

  • leur évolution. On différencie ainsi les leucémies aiguës qui se déclarent brutalement, des leucémies chroniques qui se développent plus progressivement ;
  • la nature des cellules anormales. On parle de leucémies myéloïdes lorsque ces cellules sont issues des cellules souches myéloïdes, et de leucémies lymphoïdes lorsqu’elles se sont formées à partir des cellules souches lymphoïdes.

Les leucémies aiguës

Les formes aiguës de la maladie sont les plus fréquentes chez l’enfant (90 % des cas de leucémies de l’enfant). Les cellules cancéreuses sont alors des cellules dites « blastiques » car issues de précurseurs immatures appelées blastes. Ces précurseurs anormaux de globules blancs se multiplient de façon anarchique sans finir leur maturation. Ils ne remplissent pas les fonctions habituellement attendues de cette lignée de cellules. De plus, ils envahissent la moelle osseuse et empêchent la croissance et la différenciation des autres cellules (globules rouges, plaquettes).

Parmi les leucémies aiguës, on différencie :

  • les leucémies aiguës lymphoblastiques ou lymphoïdes qui touchent la lignée des lymphocytes ;
  • les leucémies aiguës myéloblastiques ou myéloïdes qui affectent les précurseurs des autres globules blancs (polynucléaires, monocytes).

Chez l’enfant, 80 % des leucémies aiguës sont dites lymphoïdes ou lymphoblastiques (LAL). Parmi ces cas, 80 % sont des LAL de la lignée B (touchant le développement des lymphocytes B), dites communes. Ce type de leucémie présente un pic d’incidence entre 2 et 3 ans et s’observe davantage chez les garçons (55 %) que chez les filles (45 %). Leur évolution est très souvent favorable, avec un taux de guérison atteignant plus de 80 %.

Les leucémies aiguës myéloïdes sont plus fréquemment observées chez les enfants de moins d’un an. Leur incidence diminue au-delà de cet âge et la maladie est très rare à partir de 5 ans. Le taux de guérison observé est de l’ordre de 60 %.

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 08/03/2010 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La leucémie : c'est quoi au juste ? Publié le 12/04/2016 - 17h01

Le diagnostic de leucémie est souvent un coup dur. Quels sont les différents types de leucémie ? Quelles sont leurs spécificités ? Comment les soigner ?

Leucémie et stations-service Mis à jour le 14/09/2004 - 00h00

Les enfants vivant à proximité de stations-service auraient un risque de leucémie multiplié par quatre. Ce nouveau problème de santé publique est suggéré par une enquête francaise.

Cancer en hausse chez les enfants Mis à jour le 04/01/2005 - 00h00

Les cancers chez les enfants et les adolescents européens ont nettement augmenté au cours des trente dernières années. Et la tendance s'accélère. Les causes de cette hausse restent mal connues.

Plus d'articles