La leucémie aiguë lymphocytaire expliquée en vidéo

Vidéo publiée le 19/08/2010 - 16h57 et mise à jour par Blausen (Collectif) le 19/11/2010 - 10h18
-A +A

PUB

Dans la partie creuse de nos os se trouve un corps spongieux appelé moelle osseuse. C'est là que nos cellules souches sont produites. Les cellules souches sont des cellules immatures qui se différencient ensuite en diverses cellules sanguines : les globules rouges, qui transportent l'oxygène à travers le corps ; les globules blancs ou lymphocytes, qui combattent les infections; et les plaquettes qui contribuent à la coagulation du sang.

La leucémie aiguë lymphocytaire (LAL) est un cancer des cellules souches de la moelle osseuse qui produisent les lymphocytes.

Le terme « aiguë » signifie que les cellules cancéreuses se multiplient rapidement et qu'elles s'accumulent dans les cellules normales du sang et de la moelle osseuse. En parallèle, à mesure que le nombre de lymphocytes malsains présents dans le sang et la moelle osseuse augmente, on observe que le nombre de globules rouges et de plaquettes diminue. Si la moelle osseuse n'arrive plus à produire suffisamment de lymphocytes normaux, alors l'organisme sera incapable de combattre les infections.

Les cellules de leucémie peuvent soit circuler à travers la circulation sanguine, soit métastaser vers d'autres organes où elles finiront par produire des tumeurs supplémentaires.

Les symptômes de la LAL comprennent fièvre durable, fatigue, saignements, prédisposition à la formation de bleus et gonflement des ganglions lymphatiques.

La chimiothérapie, qui constitue le traitement de choix en cas de leucémie, a pour but de détruire les cellules malades et d'aider ainsi les cellules sanguines normales à se développer. En cas d'échec de la chimiothérapie, il est possible de passer à la radiothérapie, à l'immunothérapie, voire à la greffe de moelle osseuse.

La leucémie aiguë lymphocytaire est le cancer le plus fréquent chez les jeunes enfants. Fort heureusement, environ 80 pour cent d'entre eux peuvent guérir totalement.

N'hésitez pas à discuter avec votre médecin des différentes solutions de traitement possibles. Il est important de discuter avec lui du traitement qui vous conviendra le mieux.

Vidéo initialement mise en ligne le 19/08/2010 - 16h57 et mise à jour par Blausen (Collectif) le 19/11/2010 - 10h18
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB