Je suis végétarien, mais je me soigne...

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 18/05/2004 - 00h00
-A +A

Le végétarisme rebute parfois. Il est considéré, à tort, comme une alimentation marginale, où les plaisirs de la table se limitent aux crudités et autres fruits à croquer. Loin de cette image d'Epinal, le végétarien est, avant tout, un individu qui prend son alimentation en main.

PUB

Le végétarisme peut revêtir différents habits : au sens strict, il consiste à ne pas consommer d'animaux morts et de produits qui en dérivent. En théorie. Dans la pratique, les laitages et les Œufs sont couramment inclus. Parfois, c'est seulement la viande qui est " interdite ", poissons et volaille étant admis. Bref, le végétarien est souvent un consommateur comme les autres ! Inutile, donc, de paniquer, si vous recevez un ami végétarien à dîner ce soir…

Un sport extrême

Cette mauvaise opinion à l'égard du végétarisme est attribuable, sans aucun doute, au végétalisme, un végétarisme " extrémiste ", qui exclut totalement les aliments issus du règne animal. Outre son caractère social, qui perd beaucoup en convivialité, le végétalisme pose aussi de gros problèmes de carences nutritionnelles : protéines, fer, zinc, acides aminés essentiels, vitamine B12 peuvent manquer sévèrement dans l'assiette. Fort heureusement, les adeptes de ce type de régime se font rares ou ne tiennent pas longtemps la route !

Une cuisine moderne

Le végétarisme actuel s'est aussi adapté à notre mode de vie contemporain. Cuisiner végétarien ne s'apparente plus à un chemin de croix. Ainsi, les substituts de viande disponibles rappellent, à s'y tromper de plus en plus, le goût de la viande et sont désormais largement distribués dans les linéaires des supermarchés. Une précaution cependant : opter pour les produits nature et limiter la consommation de produits panés. Même végétariens, ils s'avèrent cependant très riches en graisses et en sel.

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 18/05/2004 - 00h00 Le végétarisme, ça se mange ?, brochure d'information du Service Information et Education à la Santé des Mutualités Libres, www.mloz.be/ies
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Faut-il devenir végétarien? Publié le 18/10/2012 - 14h54

L'élevage des animaux pollue la planète et consomme beaucoup trop d'eau, les poissons disparaissent des mers, la viande est nocive pour la santé, accusée de favoriser certains cancers et autres maladies. Faut-il devenir végétarien pour sauver la plan...

Plus d'articles