Je n'ose pas, j'ai peur d'être jugé!

Publié par Dr Catherine Solano le 27/11/2007 - 00h00
-A +A

Je n'ose pas dire ceci, ou je n'ose pas agir comme cela. C'est une pensée qui nous vient parfois, ou souvent, selon notre caractère. Mais pourquoi n'osons-nous pas? Quelles peurs ressentons-nous?

PUB

Ne pas oser par peur de...

Quand vous n'osez pas dire quelque chose que vous pensez, quelle en est la raison? Peut-être que vous avez peur d'être jugé, d'être ridicule? Peut-être que vous avez peur de ne pas avoir l'air intelligent.
En réalité, dans le fond, c'est que vous imaginez ce que va penser l'autre de vous. Vous n'osez pas parler en public parce que vous pensez que l'auditoire va penser des choses négatives de vous. Vous n'osez pas dire à des amis que vous aimeriez qu'ils partent parce que vous pensez que cela va les vexer.
Le problème, c'est que quand on imagine ce qui se passe dans la tête de quelqu'un d'autre, on se trompe toujours!

La peur du rejet

C'est ainsi que Marie entend sa meilleure amie lui dire "ce n'est pas que je veux te mettre à la porte, mais j'ai un rendez-vous vraiment important"… Marie n'est pas vexée, mais elle est très choquée. Car elle réalise qu'elle, elle n'ose jamais demander à quelqu'un de partir de chez elle par peur de le vexer. Et elle s'est trouvée bêtement coincée plusieurs fois parce que la peur de demander de partir la bloquait. Or, sa meilleure amie le lui demande et ne la vexe absolument pas.

Marie ne comprend qu'à moitié ce qui se passe en elle. Elle présume de ce que vont penser les autres. Et elle présume bizarrement parce qu'elle leur prête des réactions qu'elle-même n'a pas. Pourquoi se vexeraient-ils si elle-même est tout à fait capable de réagir positivement?
C'est que derrière tout cela, il y a sans doute une peur profonde: celle de ne pas être apprécié, de ne pas être aimé. C'est comme si Marie pensait: "Si je demande à mon amie de partir, elle ne m'aimera sans doute plus. Elle ne sera peut-être plus mon amie". Cette réaction est d'autant plus forte qu'elle est inconsciente. Si Marie réfléchit, elle sait très bien qu'il en faudrait plus pour vexer son amie et que leur amitié est bien plus forte qu'un petit contretemps de rien du tout.

Publié par Dr Catherine Solano le 27/11/2007 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Les moments de choix essentiels Mis à jour le 31/08/2004 - 00h00

Des carrefours très importants jalonnent nos existences. À ces moments, un choix, dans un sens ou dans l'autre va conditionner tout le reste de notre vie. Il importe d'en être conscient et de savoir s'affirmer à bon escient…

Faire une remarque sans blesser ni vexer Mis à jour le 16/12/2008 - 00h00

Faire remarquer que quelque chose ne va pas, c'est difficile. Comment être clair sans vexer, s'exprimer pour aider l'autre à avancer et ne pas ruminer des reproches? C'est tout l'art de la remarque constructive.

Attendre un merci Mis à jour le 20/07/2004 - 00h00

Depuis tout petit, on vous a appris à être poli, à dire merci. Et c'est ce que vous faites avec conviction, ce que vous apprenez à vos enfants… et ce que vous attendez quand vous rendez un service ou que vous faites un cadeau… Mais voilà : de temps à...

Plus d'articles