Jaunisse

PUB

Ce changement de coloration est dû à une imprégnation des tissus par la bilirubine, un pigment de la bile. Ce pigment de couleur jaune-rougeâtre résulte de la destruction normale des globules rouges (dont la durée de vie est habituellement de 120 jours). Il est ensuite transformé chimiquement par le foie, emmagasiné dans la vésicule biliaire et, finalement, expulsé dans l'intestin au moment de la digestion. Lorsque le taux de bilirubine contenu dans le plasma sanguin devient trop élevé, le foie ne parvient pas à transformer tout le pigment et la jaunisse fait son apparition. La jaunisse peut s'accompagner de signes physiques tels que la fièvre, les frissons, les nausées, les vomissements, la perte de l'appétit, l'amaigrissement, une douleur inhabituelle dans la partie supérieure de l'abdomen, des selles pâles et des urines foncées (pouvant avoir la couleur du thé ou du café). La jaunisse est-elle grave ? C'est plutôt la maladie qui la provoque qui peut être grave. C'est pourquoi il faut consulter un médecin pour en trouver la cause. Dans la plupart des cas, plus la consultation est précoce, meilleur est le pronostic.

  • Maladies qui entraînent un excès de bilirubine. On pense, par exemple, à l'hémolyse (destruction des globules rouges) et à l'hypersplénisme (séquestration et destruction des globules rouges par la rate).
  • Maladies atteignant le foie et l'empêchant de transformer la bilirubine. L'hépatite est une inflammation du foie d'origine virale et elle peut causer la jaunisse, tout comme l'hépatite alcoolique, la cirrhose hépatique d'origine alcoolique ou virale, de même que certaines maladies congénitales, comme la maladie de Gilbert (2% à 10% de la population).
  • Certains médicaments. Une réaction toxique à l'isoniazide (pour la tuberculose), aux sulfamides, à l'halothane (anesthésique) et à l'érythromycine (antibiotique) peut se traduire par une jaunisse.
  • Obstruction des canaux biliaires. La colique hépatique (plus communément appelée crise de foie) due à des pierres ou à une tumeur au pancréas qui envahit ou comprime les voies biliaires risque de déclencher une jaunisse.

  • Se méfier de la "fausse" jaunisse. Un changement de coloration de la peau peut aussi résulter d'une ingestion excessive de carotène (pigment retrouvé dans la carotte et le jus de tomate). Cette situation est banale, sans conséquence, et s'estompe généralement d'elle-même avec le temps.
  • Ne pas négliger les remarques de ses proches. Cette modification de la coloration de la peau et du blanc des yeux est fréquemment remarquée par un proche de la personne atteinte de jaunisse.

  • Vous observez une modification anormale et plutôt jaune de la coloration de votre peau et du blanc de vos yeux.
  • Vous constatez l'apparition d'une jaunisse accompagnée d'un ou de plusieurs des symptômes suivants : fièvre, frissons, nausées, vomissements, perte d'appétit, amaigrissement, douleur inhabituelle au foie, selles pâles et urines foncées (ayant la couleur du thé ou du café).

Afin de déterminer la cause de la jaunisse, le médecin notera les informations importantes et procédera à un examen physique complet en insistant sur l'examen abdominal. L'investigation sera dictée par la situation particulière du patient et par les résultats de l'examen physique. Le médecin pourra ensuite demander des analyses biochimiques à la suite de prises de sang et de prélèvements urinaires. Il nécessitera peut-être également des examens en imagerie, tels qu'une échographie, une tomodensitométrie (scanner), un examen endoscopique, une biopsie hépatique, etc. Au besoin, il pourra adresser le patient à un spécialiste : hématologue, gastroentérologue, interniste, chirurgien ou autre.

  • Maladie entraînant un excès de bilirubine. Le traitement sera déterminé en fonction des causes sous-jacentes.
  • Maladies atteignant le foie ainsi que certains médicaments. Le traitement peut consister en l'interruption de la prise d'un agent responsable tel que l'alcool, un médicament, l'utilisation d'agents antiviraux, etc.
  • Obstruction des canaux biliaires. Une chirurgie mineure comme l'ablation de la vésicule biliaire et, si nécessaire, une chirurgie majeure du foie, des voies biliaires et des organes voisins, comme le pancréas et l'intestin, peut être pratiquée.
/*1275/La jaunisse physiologique du nouveau-né /*/
Initialement publié le 31/05/2001 - 02h00 et mis à jour par <a href="/taxonomy/term/19385" hreflang="fr">Dr Lan quang Thanh, Gastroentérologue, Hôpital du Haut-Richelieu, Saint-Jean-sur-Richelieu Dr Omer Gagnon</a> le 01/08/2005 - 02h00 Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La jaunisse, c’est quoi exactement? Publié le 22/11/2012 - 12h30

La jaunisse désigne une coloration de la peau et des yeux, liée à un problème au niveau du foie ou des voies biliaires. Mais la jaunisse est aussi très fréquente chez les nouveau-nés , et particulièrement chez les prématurés. Le point sur ce symptôme...

Toux aiguë de l’enfant : comment y faire face ? Publié le 23/12/2016 - 09h36

Si vous êtes parents, vous avez sûrement déjà vécu un de ces épisodes de toux aiguë, liés en grande majorité à des infections respiratoires banales, mais qui sont angoissants et fatigants pour toute la famille. Peu de médicaments sont conseillés pour...

Vocabulaire de la grossesse Mis à jour le 01/02/2005 - 00h00

L'histoire de la petite graine, on la connaît depuis longtemps. Mais lorsque l'on est enceinte et que le médecin se lance dans de longues explications, on est vite noyée par le vocabulaire technique.

Varicelle: le point sur un virus Publié le 04/02/2013 - 11h26

Plus de 90% des Belges ont été en contact avec la varicelle . Heureusement, la maladie est bénigne dans presque tous les cas, même si elle mérite surveillance. Si un vaccin contre la varicelle existe, il n'est pas recommandé de manière systématique.

Plus d'articles