Un jardin potager pour maigrir ?

Article créé le 29/04/2013 - 09h55 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 29/04/2013 - 09h55
-A +A

Les personnes qui tiennent un potager de ville ont une moindre tendance au surpoids que les autres, selon une récente étude. Mais pourquoi ?

PUB

Les potagers bons pour la santé

Il s'agit ici de potagers en commun. Différentes personnes qui habitent en ville et n'ont pas de jardin partagent un terrain pour cultiver des légumes et des fruits. Pour étudier leur effet sur la santé, des chercheurs américains ont comparé les personnes qui participaient à un programme de ce type à leurs voisins, qui ont le même type d'environnement, et à leurs frères ou sœurs qui possèdent le même bagage génétique. Résultat : les personnes qui tiennent un potager ont un risque moins élevé de surpoids et un indice de masse corporelle en moyenne plus bas que les personnes qui n'en ont pas.

Tenir un jardin, c'est bon pour l'alimentation

La raison principale semble évidente : les personnes qui tiennent un potager ont un accès facile à des légumes et des fruits frais. Et comme elles les ont faits pousser à la sueur de leur front, elles sont aussi plus motivées pour les consommer ! Un légume acheté au supermarché finit trop souvent flétri au fond du réfrigérateur. Alors que si l'on vient de le cueillir après l'avoir vu mûrir doucement, il acquiert une toute autre valeur. En plus d'être bien meilleur, naturellement ! Rappelons aussi qu'avoir son propre potager, s'il se situe dans un environnement sain (loin du trafic automobile et d'éventuels champs arrosés de pesticides), permet d’obtenir des fruits et des légumes bio.

Billet initialement publié le 29/04/2013 - 09h55 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 29/04/2013 - 09h55
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
adrien

Cette étude ne m'étonne pas vraiment et il est vrai que je conseillerai à tous ceux qui n'ont pas de potager de s'inscrire dans cette logique de potagers urbains !

PUB
A lire aussi
Un jardin hypoallergénique en neuf leçons Publié le 06/08/2015 - 16h39

A force de modifier notre paysage, nous avons introduit en quantité importante des espèces végétales allergisantes et développé de nouvelles allergies. Ne faites pas la même erreur dans votre propre jardin : aménagez-vous un jardin hypoallergénique !...

Plus d'articles