J'ai une boule dans un testicule, c'est grave docteur ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/06/2013 - 14h42
-A +A

PUB

Un gonflement du testicule : les autres causes

Une hydrocèle. Une hydrocèle désigne une accumulation d'eau autour du testicule se traduisant par un gonflement du scrotum, tandis que le testicule, lui, reste de taille normale.

Une inflammation de l'épididyme (épididymite) et/ou du testicule (orchiépididymite). Généralement dues à une infection bactérienne, l'épididymite et l'orchiépididymite se traduisent par un gonflement des bourses. L'inflammation s'accompagne de douleurs, de fièvre et d'une rougeur.

Une hernie inguinale. Une hernie inguinale (sortie d'une partie de l'intestin) peut se produire au niveau de l'aine et s'étendre dans le scrotum. Elle entraîne un gonflement non douloureux de l'aine ou du scrotum.

Les oreillons. Cette infection virale provoque des douleurs et une augmentation de la taille des testicules.

Le lymphoedème. Dû à une obstruction du passage du sang ou de la lymphe, le lymphoedème provoque le gonflement non douloureux de la totalité du scrotum.

On retiendra qu'en cas de cancer du testicule, il s'agit plutôt d'une masse dure non douloureuse, au moins au début, tandis que les autres causes se traduisent davantage par un gonflement du testicule, souvent douloureux. Dans tous les cas, il est conseillé de consulter au moindre doute, d'autant plus que la fertilité peut être mise en danger...

Initialement publié par Dr Philippe Presles le 15/02/2010 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/06/2013 - 14h42

Manuel Merck, éditions Larousse.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB