Les IVG ne diminuent toujours pas en Belgique… Pourquoi ?

Mise à jour par Dr Catherine Solano le 21/08/2013 - 17h10
-A +A

Depuis 2008, après des années d’augmentation, le nombre d’IVG annuel s’est stabilisé en Belgique.

Mais il n’amorce aucun recul.

Comment faire pour améliorer ces chiffres ?

PUB

Panorama de l’IVG en Belgique

Chaque année, 19.000 IVG environ ont lieu en Belgique, pour 120.000 naissances.

Actuellement, 55 % des IVG sont réalisées avec la méthode médicamenteuse du RU 480.

On sait que 36 % des femmes ont recours à l’IVG au moins une fois dans leur vie.

Des IVG malgré la contraception
Les femmes sexuellement actives sont pourtant 91 % à dire avoir une contraception.
Et l’utilisation de la pilule d’urgence a fortement augmenté ces dernières années : plus de 1 million sont vendues chaque année.

Pourquoi encore autant IVG ?

Echecs de la contraception…
Une grande partie des IVG est due à des échecs de contraception. Il s’agit de grossesses surprises sous pilule contraceptive sans oubli, avec utilisation de préservatif, sous stérilet ou implant… Chaque méthode contraceptive connaît un certain taux d’échecs qui explique en partie les IVG.

Erreurs de contraception
Elles expliquent aussi un certain nombre d’IVG. La pilule oubliée, et une réaction inadaptée du couple lorsque la pilule est oubliée, peuvent entraîner une grossesse non désirée. Une mauvaise manipulation du préservatif est à risque. Un oubli de la mise en place du patch ou de l’anneau contraceptif peut aussi être à l’origine d’une grossesse…

Erreurs de vie
Sous l’effet de l’alcool ou de drogues psychoactives, un couple peut ne pas mettre en place de contraception de type préservatif.
Une femme qui était sous pilule contraceptive et qui l’a arrêtée pour cause de célibat peut faire une rencontre et ne pas mesurer le risque de grossesse lors des nouvelles relations sexuelles, habituée qu’elle était à l’efficacité de la pilule.
Sans compter le nombre de jeunes femmes qui font confiance à leur partenaire lorsqu’il leur explique : « fais-moi confiance, je m’occupe de tout. » Sous-entendu, j’utilise la méthode du retrait… Pourtant connue pour ses échecs.

Initialement publié par Dr Catherine Solano le 01/08/2013 - 16h03 et mis à jour par Dr Catherine Solano le 21/08/2013 - 17h10

Les interruptions volontaires de grossesse en 2011. DREES études et résultats. N°843 juin 2013. Cette étude dispose des chiffres estimés jusqu’à fin 2012.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La pilule fait-elle grossir ? Publié le 22/09/2014 - 14h07

De nombreuses femmes sont persuadées que la pilule (ou contraception orale), est responsable d'une augmentation du poids. Qu'en est-il réellement ? La pilule fait-elle vraiment grossir&nbsp?

Connaissez-vous l'efficacité des contraceptions ? Mis à jour le 03/10/2006 - 00h00

L'efficacité est un des premiers critères de choix d'une contraception . C'est pourquoi il est utile de les connaître toutes pour faire un choix éclairé. Cela peut aussi servir à aider d'autres femmes, qu'il s'agisse d'une toute jeune fille, d'une sŒ...

La contraception, en perpétuel progrès Mis à jour le 06/04/2007 - 00h00

Depuis quelques années, la contraception a beaucoup évolué. Mais les idées fausses qui circulent peuvent empêcher un couple d'accéder à la contraception qui leur conviendrait vraiment. Alors tenez-vous informé pour choisir la contraception la mieux a...

Vrai/faux sur la pilule Publié le 24/02/2011 - 16h59

La pilule est la méthode contraceptive la plus utilisée par les Belges. Mais autour de cette pilule, beaucoup d’idées fausses circulent. Savez-vous faire la part des choses et avez-vous les idées claires sur la contraception orale ?

Plus d'articles