IRM du rachis (cervical, dorsal, lombaire ou sacré)

Mise à jour le 08/03/2017 - 17h01
-A +A
PUB

A quoi sert l'IRM du rachis ?

L'IRM rachidienne permet d'analyser les structures vertébrales et paravertébrales rachidiennes (vertèbre, disque intervertébral, ligaments, muscles) et les éléments du système nerveux qu'elles contiennent (moelle épinière et racines nerveuses), en réalisant des séries de coupes selon les 3 axes principaux : transversal, frontal et sagittal. Cet examen est pratiqué pour rechercher des anomalies de la moelle et des vertèbres devant des signes neurologiques particulièrement évocateurs.

En pratique, comment se déroule l'IRM du rachis ?

L'IRM du rachis nécessite systématiquement une injection de produit de contraste, ce qui nécessite la pose d'une perfusion au pli du coude, laissée en place le temps de l'examen.

Initialement publié le 03/04/2002 - 02h00 et mis à jour le 08/03/2017 - 17h01
Notez cet article
PUB
A lire aussi
La lombalgie : un mal de "bas du dos" si courant Publié le 08/09/2014 - 16h44

Quelle est cette maladie terrible dont l'incidence ne cesse d'augmenter, qui met l'économie en péril et pour laquelle il n'y aura jamais de vaccin ? On parle finalement assez peu de la " lombalgie ". Peut-être est-elle tellement banale et quotidienne...

Le syndrome de la queue de cheval, une urgence Publié le 24/09/2012 - 14h59

Le syndrome de la queue de cheval résulte d’une compression du faisceau nerveux situé en dessous de la 2 e vertèbre lombaire , dans le bas du dos, et que l’on appelle « queue de cheval ». Handicapant, le syndrome de la queue de cheval nécessite une p...

Plus d'articles