L'IRM expliquée en vidéo

Vidéo publiée le 19/08/2010 - 16h57 et mise à jour par Blausen (Collectif) le 24/02/2015 - 10h43
-A +A

PUB

Lorsqu'une personne souffre d'une maladie interne qu'un examen classique en cabinet n'a pas pu détecter, une IRM peut s'avérer nécessaire.

Lors d'une IRM, le patient est couché sur une plateforme rétractable qui rentre dans le centre de la machine. Lors de son entrée dans la machine, le patient est balayé par l'une des bobines magnétiques qui émettent une impulsion haute fréquence ciblée sur la région spécifique à examiner. Cela crée un champ magnétique qui parcourt le centre du tube.

Il existe des milliards d'atomes d'hydrogène dans l'organisme, tournant sur un axe naturel. Lorsque le courant magnétique est introduit, les atomes s'alignent sur lui comme une boussole et tournent sur un nouvel axe.

Lorsqu'on supprime la force magnétique, les atomes reviennent à leur alignement naturel. C'est alors qu'ils émettent de l'énergie et agissent comme un petit émetteur radio. Des tissus différents libèrent des niveaux d'énergie différents et l'ordinateur reconnaît leurs différentes impulsions. La différence d'énergie est déterminée par la durée de réalignement des atomes. Les tissus denses sont plus longs à se réaligner que les tissus mous.

Ainsi, lorsque l'ordinateur reçoit les différents niveaux d'énergie, il crée une image qui montre des zones denses en blanc et des zones moins denses en noir. Avec cette intervention, une IRM peut montrer les organes, les tendons, les ligaments, etc. Ce n'est qu'en raison du nombre très élevé d'atomes d'hydrogène présents dans votre organisme que la technologie IRM est possible.

Vidéo initialement mise en ligne le 19/08/2010 - 16h57 et mise à jour par Blausen (Collectif) le 24/02/2015 - 10h43
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB