Intérêt de l'hypnose dans la perte de poids

Publié par Dr Dominique Boute, médecin spécialisé en endocrinologie, diabétologie et nutrition le 06/03/2007 - 00h00
-A +A

L'hypnose médicale ericksonienne est une technique permettant au malade de mettre en place des processus de recherche de solutions. Milton Erickson considérait l'inconscient comme un vaste réservoir de ressources. À travers des histoires " vécues ", le Dr Dominique Boute* nous donne des exemples d'utilisation de l'hypnose dans la perte de poids et son déroulement en pratique.

PUB

L'objectif de la première séance est de définir en quoi l'hypnose sera utile à la réussite de la démarche de perte de poids. Il est important de rappeler que ce n'est pas l'hypnose en elle-même qui fait maigrir. Elle permet surtout de mettre en place les éléments nécessaires pour… réellement changer.

Cette première séance permet aussi de préciser les objectifs, traduits non pas en termes de poids mais en termes de changements, ce qui est beaucoup plus motivant.
Elle permet également de retracer " l'histoire " du patient. Ce point est important car l'hypnose peut faire resurgir des émotions passées.

Ce premier contact permet également de mettre au point le programme diététique. Je définis un niveau calorique adapté au niveau d'activité physique et au comportement alimentaire. Cet apport calorique peut ainsi être matérialisé sous forme de menus avec tous les éléments concrets : recettes, listes de courses, photos de portions d'aliments.

La découverte du fonctionnement hypnotique

Cette séance permet de faire une nouvelle expérience, de découvrir de nouvelles ressources et de créer ce que l'on appelle " l'endroit de sécurité " (safe place).
Il n'y a pas besoin de s'allonger pour faire de l'hypnose ni de fermer les yeux. Le patient doit simplement trouver une position la plus confortable possible sur une chaise ou sur un fauteuil.
L'hypnothérapeute lui demande alors de porter attention aux différentes sensations existant ou apparaissant dans le corps. On peut lui demander ainsi de se concentrer sur la respiration et attendre que celle-ci se modifie ou que toutes autres sensations apparaissent. L'objectif est de permettre au patient en se concentrant sur les sensations du corps de s'extraire progressivement de tout ce qui l'entoure et de réduire ainsi le poids du cerveau scientifique, logique, rationnel pour entrer dans un fonctionnement plus émotionnel, plus créatif… Une fois que les signes d'état hypnotique apparaissent, on propose au patient d'imaginer un lieu ou une pièce où il se sent bien. Ce lieu ou cette pièce est convenu avec le patient avant la séance. Selon la technique choisie, on peut décrire ce lieu ou le patient peut en faire la description. Ceci permet d'approfondir l'état d'hypnose. En même temps, l'hypnothérapeute ne quitte pas le patient des yeux à la recherche de manifestations idéomotrices que l'on peut voir en hypnose comme une lévitation (élévation spontanée d'une ou des 2 mains), des mouvements des doigts, des paupières… Il peut interroger le patient sur ce qu'il ressent sans que ce dernier ne sorte de son état d'hypnose.
On peut aussi proposer au patient de retrouver un autre moment de confort similaire.
L'objectif de cette première séance est de découvrir que l'hypnose permet de créer du confort. Rien que le fait d'entrer en hypnose peut améliorer des états de tension, de stress… et être en soi thérapeutique.

Publié par Dr Dominique Boute, médecin spécialisé en endocrinologie, diabétologie et nutrition le 06/03/2007 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Que savez-vous sur l'hypnose thérapeutique? Mis à jour le 18/03/2013 - 17h19

L’hypnose permet aux patients en souffrance d’accéder à leurs propres ressources intérieures (trop souvent inexploitées) et de faire émerger leurs aptitudes à guérir . Elle suscite le changement et encourage la reprise de confiance et le retour à l’i...

L'hypnose pour arrêter le tabac ? Pourquoi pas ? Publié le 18/11/2015 - 11h09

L'efficacité de l'hypnose dans le soutien à l' arrêt du tabac n'est pas scientifiquement prouvée. Et pourtant, pour certains, se faire hypnotiser est la bonne solution... Si vous êtes tenté(e), voici quelques éléments de jugement.

Hypnose : que se passe-t-il dans notre cerveau ? Publié le 21/08/2015 - 10h45

Longtemps présentée comme une technique farfelue, l’hypnose est désormais reconnue par la communauté scientifique grâce aux études en imagerie cérébrale. Que se passe-t-il vraiment dans notre cerveau sous hypnose ?

Plus d'articles