• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    0 avis
  • Commentaires (0)

L'insémination artificielle

L'insémination artificielle

Dans certains cas de stérilité masculine ou féminine, une insémination artificielle de sperme peut être proposée. Il s'agit d'une technique de procréation médicalement assistée, de réalisation assez simple et dont les résultats, selon les indications, peuvent être très satisfaisants.

1. Le principe de l'insémination artificielle

L'insémination artificielle consiste à introduire le sperme directement dans la cavité utérine de la femme (insémination intra-utérine) ou à le déposer dans le col de l'utérus au niveau de la glaire cervicale (insémination intra-cervicale). Les spermatozoïdes introduits dans l'utérus ont au préalable bénéficié d'une préparation par les biologistes. Cette préparation est injectée dans le col ou dans la cavité utérine au moyen d'un fin cathéter lors d'un examen gynécologique. Cette injection n'est pas douloureuse. Le sperme peut provenir du conjoint ou d'un donneur.

 

2. L'insémination intra-utérine

Ses indications sont:

  • L'absence ou l'insuffisance de glaire cervicale ou la présence d'une glaire hostile aux spermatozoïdes.
  • Les causes de stérilité masculine avec insuffisance de spermatozoïdes.
  • Les échecs de stimulation ovarienne répétés.

Une stimulation ovarienne est nécessaire:

Cette stimulation va être "monitorée" c'est-à-dire que des dosages hormonaux et des échographies surveilleront l'apparition et le développement d'un seul follicule ovarien. Quand ce follicule sera mûr, une injection d'1170/hCG déclenchera l'ovulation. 36 heures après cette injection, la patiente devra se présenter pour l'insémination.

La préparation du sperme:

Le jour prévu pour l'insémination, le sperme du conjoint est recueilli au laboratoire pour y être analysé et préparé. Une période d'abstinence de 3 à 5 jours est généralement conseillée avant le jour J. Le sperme préparé est contenu dans une petite seringue qui est alors transportée jusqu'au lieu de l'insémination.

L'insémination:

Au cours d'un examen gynécologique, un petit cathéter souple va franchir le col et être introduit dans la cavité utérine. La préparation de spermatozoïdes va être injectée directement dans l'utérus au moyen de ce petit cathéter. Cette injection est non douloureuse. La patiente reste allongée quelques minutes et peut ensuite reprendre une activité normale.  

Les résultats:

Ils dépendent des indications. En cas de stérilité masculine, ils ne sont pas toujours bons. Dans les autres indications ils donnent un pourcentage de 10 à 15% de grossesses par cycle avec 50% de grossesses obtenues au bout des 6 tentatives.

Mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 17/10/2011
Créé initialement par le 14/08/2001

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
intervenez sur e-santé
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés

VOTRE COMMUNAUTÉ Désir d'enfant

Participez aux dernières discussions mises en ligne

Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Les services