Insecticides: la prudence est de mise!

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 12/04/2005 - 00h00
-A +A

Le Pesticides Action Network Belgium rappelle qu'aucun pesticide n'est jamais totalement dénué de toxicité. Même si les pesticides à usage domestique sont moins concentrés que les pesticides agricoles, il convient de les utiliser avec la plus grande prudence.

PUB

Trente années d'études scientifiques menées auprès d'utilisateurs professionnels de pesticides ou de populations résidant dans des régions d'agriculture intensive ont permis d'établir une association entre leur usage et l'avortement spontané, la mort du nouveau-né, les anomalies congénitales, les leucémies infantiles, les tumeurs cérébrales et d'autres pathologies pédiatriques.

Troubles de la reproduction et anomalies congénitales

Des études, réalisées principalement aux Etats-Unis et au Canada, ont permis d'observer qu'avant la conception c'est l'exposition du père qui augmentait le plus significativement le risque, tandis que pendant la gestation et la petite enfance, c'est surtout celle de la mère. Le risque de mort du nouveau-né dû à des anomalies congénitales était plus élevé chez les enfants d'arboriculteurs et chez ceux résidant dans un large périmètre autour des cultures intensivement traitées. En cause, les insecticides, mais aussi les fongicides et les herbicides. En Europe, l'analyse des anomalies congénitales a montré que l'exposition maternelle durant le premier trimestre de la grossesse à des pesticides ménagers (ou biocides) et à des solvants pouvait être associée à l'apparition de fentes bucco-faciales. On a aussi constaté que le fŒtus mâle est plus sensible que le fŒtus femelle. Si le diagnostic prénatal et les interruptions de grossesse ont permis une diminution de la prévalence des anomalies congénitales, elle reste cependant globalement constante pour certaines anomalies. Quelques-unes augmentent même, comme la cryptorchidie (anomalie de la migration d'un testicule) et l'hypospadias (malformation de la verge), ce qui amène le monde scientifique à penser que ce phénomène serait lié aux pesticides et autres substances perturbatrices du système endocrinien.

Les cancers pédiatriques

Les premiers cas de leucémie chez les enfants qui ont été exposés à des pesticides datent de 1970. Depuis lors, plus d'une vingtaine d'études ont été menées aux Etats-Unis, au Canada et en Europe auprès d'enfants d'agriculteurs ou issus de la population générale. Elles ont montré que le risque de développer une leucémie aiguë était aussi élevé pour l'usage des biocides que pour celui des pesticides agricoles. Et si les insecticides utilisés à l'intérieur des maisons sont à haut risque, notamment pour le fŒtus et le tout jeune enfant, certains herbicides sont également susceptibles d'augmenter le risque de l'une ou l'autre pathologie. Il est maintenant bien établi que certaines formes de leucémie sont initiées in utero.L'incidence des tumeurs cérébrales s'est élevée aux USA de 2% chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 20 ans. Les scientifiques estiment, comme pour d'autres pathologies infantiles, que des facteurs environnementaux participent largement à cette augmentation. Comme pour les leucémies, le rôle des pesticides agricoles et des biocides dans le développement de divers types de tumeurs cérébrales a pu être mis en évidence et, dans l'ensemble, les enquêtes confirment la grande susceptibilité du cerveau du fŒtus aux effets carcinogènes des pesticides ainsi que celle de l'enfant dans les premiers mois de sa vie. Elles confirment également que des insecticides ménagers et des herbicides sont capables d'induire des tumeurs cérébrales et que leur usage inconsidéré peut aussi augmenter significativement le risque d'autres cancers.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter e-santé !Site Fédération Belge contre le Cancer

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 12/04/2005 - 00h00 Dossier de presse du Pesticides Action Network Belgium, mars 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La maladie d'Alzheimer, une maladie professionnelle? Mis à jour le 27/12/2010 - 01h00

Et si la maladie d'Alzheimer était une maladie professionnelle ? C'est ce que suggère cette étude, en montrant que les ouvriers viticoles, fortement exposés aux pesticides , présentent un risque accru de développer une démence, dont la maladie d'Alzh...

Jardinage : méfiez-vous des pesticides ! Publié le 06/08/2015 - 16h48

Les pesticides n'ont pas bonne réputation et c'est justifié. Une grande étude américaine vient de montrer que, même pour une simple activité de jardinage , le risque de maladie de Parkinson était très augmenté…...

Le point sur les pesticides Mis à jour le 27/04/2004 - 00h00

Les associations de consommateurs et de protection de l'environnement s'inquiètent régulièrement de la présence de pesticides dans nos fruits et légumes. Pourtant, il y en a aujourd'hui dix fois moins qu'il y a vingt ans.

Plus d'articles