Inhibine B

Mise à jour le 15/01/2007 - 01h00
-A +A

Prélèvement : prélèvement de sang veineux Bilan : Bilan d'une infertilité, bilan d'un retard pubertaire ou d'une précocité sexuelle

PUB

Quelles sont les précautions particulières à prendre ?

Il n'est pas nécessaire d'être à jeun avant le prélèvement. Chez la femme, le dosage doit être réalisé en début de matinée, au 3ème ou, à la rigueur, au 2ème ou au 4ème jour du cycle menstruel (le 1er jour étant celui de l'apparition des règles).

A quoi sert cette analyse ?

L'inhibine B est une protéine fabriquée par certaines cellules de l'ovaire chez la femme et par certaines cellules des testicules chez l'homme. Son dosage est actuellement le plus souvent demandé chez la femme hypofertile ou infertile qui souhaite avoir un enfant et demande une “procréation médicalement assistée” ou PMA (le plus souvent, dans le cadre d'une fécondation in vitro). Il permet d'évaluer la réserve ovarienne, c'est-à-dire la capacité des ovaires à fabriquer des follicules dont l'expulsion physiologique au moment de l'ovulation, ou provoquée lors d'un cycle artificiel de PMA, est le préalable nécessaire à toute fécondation. L'inhibine B évalue le nombre et/ou la qualité de ces follicules.Les autres indications de ce dosage sont spécialisées : chez l'enfant, l'inhibine B aide au suivi de l'évolution de la puberté ; chez le nouveau-né, elle aide à déterminer le sexe de l'enfant dans le cas d'une ambiguïté sexuelle ; chez l'homme, elle est un marqueur testiculaire, marqueur entre autre, de la fertilité.

Initialement publié le 10/04/2006 - 02h00 et mis à jour le 15/01/2007 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Adoptez une bonne position d'assise pour votre dos Mis à jour le 19/12/2006 - 00h00

Une nouvelle étude suggère qu'être assis bien droit pendant plusieurs heures - par exemple quand on travaille sur un ordinateur - peut favoriser l'apparition de douleurs dorsales chroniques. En effet, la meilleure position pour votre dos est quelque...

Et si l’asthme fluctuait au gré des hormones féminines ? Mis à jour le 19/05/2016 - 17h23

Dans la vie d’une femme, l’asthme est une maladie susceptible d’évoluer. Les grandes variations hormonales du cycle menstruel ou lors de la ménopause peuvent parfois entrainer une aggravation de l’asthme, voire une amélioration pendant la grossesse d...

Plus d'articles