Incontinence fécale

Vidéo publiée le 19/08/2010 - 16h58 et mise à jour par Blausen (Collectif) le 16/11/2010 - 15h39
-A +A

PUB

La digestion commence dans la bouche, où la mastication déchire les aliments en petits fragments. Une enzyme salivaire se mélange à ces particules et favorise également la digestion des aliments. Ensuite, le mélange passe de l'œsophage à l'estomac où les particules alimentaires sont encore dégradées par des acides et des enzymes.

À partir de l'estomac, les aliments se dirigent vers l'intestin grêle où l'eau et les nutriments sont absorbés. Les aliments passent ensuite dans le gros intestin où l'eau est encore absorbée, ne laissant que les déchets résultant de la digestion. Lorsque ces déchets passent du gros intestin au rectum, des nerfs du rectum signalent à l'organisme qu'il est temps de les expulser.

Le rectum contient deux muscles circulaires appelés sphincters, qui contrôlent le passage des déchets provenant de l'organisme. À la fois le sphincter anal interne, qui est un muscle involontaire, et le sphincter anal externe, qui est un muscle que l'on peut commander, doivent se relâcher pour permettre le passage des déchets.

L'incontinence fécale est l'incapacité à contrôler le passage des déchets, appelés fèces, provenant de l'organisme. La cause la plus courante de l'incontinence fécale est la constipation chronique, qui entraîne un étirement et un affaiblissement des muscles de l'anus. L'incontinence fécale peut aussi être le résultat d'une maladie ou d'une lésion causée aux muscles et aux nerfs du rectum. Dans certains cas, l'incontinence peut avoir pour cause divers facteurs psychologiques.

Le traitement de l'incontinence anale doit commencer par l'identification de la cause de l'incontinence et la prise de mesures visant à corriger le dysfonctionnement. Il existe une diversité d'options de traitements, notamment la modification de l'alimentation, la rétroaction biologique, la rééducation de l'intestin et la chirurgie. Un docteur ou un professionnel de la santé est le plus à même de recommander la thérapie appropriée.

Vidéo initialement mise en ligne le 19/08/2010 - 16h58 et mise à jour par Blausen (Collectif) le 16/11/2010 - 15h39
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB