Il suce son pouce: comment l'aider à arrêter?

Il suce son pouce: comment l'aider à arrêter?

Votre enfant suce son pouce : commencez par cerner le problème

La première chose à faire est de cerner le problème et son intensité.

Sucer son pouce peut être un réflexe alimenté par un malaise. L'identifier permet le plus souvent de l'éliminer aussi sûrement que précisément.

Sinon, ou en cas d'échec, il convient de déterminer la fréquence de la succion (combien de fois pendant la journée l'enfant met son pouce dans sa bouche), la durée (depuis l'âge d'un an), la durée quotidienne (une heure par jour en tout ou 20 minutes le soir dans son lit), l'intensité, les circonstances et enfin la position du pouce dans la bouche (effet levier, vers l'avant, l'arrière).

Définir une stratégie douce et appropriée pour que votre enfant arrête de sucer son pouce

S'il ne faut pas intervenir avant l'âge de 3 ans, au-delà, il est nécessaire d'inciter l'enfant qui suce son pouce, en douceur, à changer cette habitude.

Le type d'informations citées ci-dessus sera alors très utile pour développer des stratégies efficaces comme proposer une tétine le soir, trouver d'autres occupations, éviter certaines situations (solitude, stress, ennui, télé...), être particulièrement vigilant à certains moments, etc.

Il est toutefois indispensable d'expliquer à l'enfant le problème, de le sensibiliser aux conséquences de sa mauvaise habitude et d'obtenir son accord pour la cesser.

Il faut alors mettre en place un programme interactif dans lequel l'enfant se sentira soutenu, épaulé et valorisé. Comme il est difficile de se séparer d'une habitude, qui de plus est ici sécurisante, il convient de lui assurer tout votre amour, et de faire preuve de patience et de compréhension.

  • Mise en place de jeux, comptines, dessins ou toute autre activité portant sur ce sujet.
  • Associer aux actes des récompenses et non des punitions, ce qui revient à valoriser uniquement ses réussites.
  • Calendrier sur lequel figurent les réussites associées à des récompenses journalières puis hebdomadaires.
  • Barrière physique comme un sparadrap sur le pouce.

Le système de renforcement positif (des récompenses et non des punitions) et l'implication de l'enfant après l'avoir sensibilisé donnent les meilleurs résultats. Sans oublier une bonne dose de patience.

Mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/12/2011
Créé initialement par le 30/01/2007

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus

image_format_460_230

Tétines, tutes, pour ou contre?

  • La tétine ou tute est souvent décriée.  
    Or, elle procure une réelle satisfaction à nos petits. En effet, téter est un ...
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Les services