Hyperactivité, trouble de l’attention : traiter les parents ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/10/2017 - 12h43
-A +A

Trouver le bon suivi pour des enfants qui souffrent d’hyperactivité et/ou de troubles de l’attention est compliqué. Et si traiter les parents était efficace aussi ?

PUB

Aider les parents à mieux aider leurs enfants

Et si, pour améliorer les symptômes des enfants qui souffrent de troubles de l’attention avec hyperactivité, c’était les parents qu’il fallait aider ? L’idée peut paraître surprenante, mais selon une étude américaine, cela fonctionne.

Un programme destiné aux parents de ces enfants pas comme les autres, quand ils ont entre 3 et 8 ans, semble en effet permettre d’améliorer plusieurs aspects du comportement des enfants : non seulement l’hyperactivité elle-même, mais aussi leurs capacités sociales et leur entente avec les autres enfants.

Comment aider les parents en cas d'hyperactivité ?

L’étude s’est penchée sur un programme bien particulier, en place aux Etats-Unis uniquement. Mais les éléments qu’il met en place sont relativement simples : renforcement des relations entre parents et enfants, mise en place de récompenses encourageantes, mais aussi de règles de base, de limites claires, et de méthodes pour réagir en cas de mauvais comportement. L’objectif est de donner des compétences aux parents pour aider les enfants à se construire sans que l’hyperactivité ne soit un obstacle, ou ne cause de complications.

Et chez nous ?

En Belgique, l’hyperactivité chez les enfants est de mieux en mieux connue, et plusieurs types de professionnels peuvent aider les parents à faire face. La première étape sera de faire un bilan au près d’un(e) médecin : pédopsychiatre ou neuropédiatre. Seuls les médecins sont en effet en mesure de faire le diagnostic de l’hyperactivité. Consultez un pédiatre si vous ne savez pas vers qui vous tourner.

Pour ce qui est du soutien aux parents, c’est à l’affaire d’un(e) psychologue qui connaît bien le sujet : soit l’hyperactivité elle-même, ou la parentalité d’enfants pas comme les autres. N’hésitez pas à appeler plusieurs personnes pour vous renseigner sur les possibilités, et éventuellement à demander des conseils au médecin qui aura fait le diagnostic.

A retenir : quand un enfant est hyperactif, le traiter n’est pas la seule option. La famille est toute entière exposée au trouble, et c’est d’elle aussi que pourront venir les solutions.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/10/2017 - 12h43

http://fpg.unc.edu/news/program-parents-improves-adhd-behaviors-young-children

Notez cet article
PUB