L’hygiène intime de la grande voyageuse

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 14/07/2017 - 09h50
-A +A

PUB

Quels sous-vêtements en voyage ?


L’idéal, ce sont les dessous en matières naturelles, coton, soie, lin, car ils entraînent le moins d’infections et d’irritations. Evitez donc les matières synthétiques.
Ne pensez pas éviter de changer de sous-vêtements en portant des protège-slips. Ils sont pratiques un ou deux jours par mois, mais à éviter absolument au quotidien pour leur effet asséchant sur la vulve, effet prédisposant à toutes les infections et irritations. 

Si vous êtes sujettes aux mycoses…

Vous pouvez apporter avec vous une boîte d’ovules dans votre trousse à pharmacie. Car c’est désagréable de se trouver à une pharmacie alors que vous ne savez pas parler la langue du  pays, et devoir expliquer que cela vous démange à l’entrejambe !

La prévention sexuelle, c’est important aussi !

Les voyages, c’est idéal pour les rencontres amicales… ou amoureuses. Si vous partez dans un lieu reculé, pensez à apporter avec vous des préservatifs non périmés. Dans le même état d’esprit, apportez aussi une pilule du lendemain, Norlevo® ou EllaOne® afin de pouvoir prévenir une grossesse non désirée. Et même si vous n’avez pas l’âme aventureuse en amour, cela pourrait vous servir à dépanner des amis et éviter des catastrophes évitables… 

Et pour la toilette intime, les conseils restant valables partout.

Surtout ne vous lavez pas avec un gant de toilette, la main et l’eau courante sont bien plus propres. Les gants de toilette sont des nids à microbe !
L’eau pure de la douche suffit à laver la zone intime, car les sécrétions naturelles sont hydrosolubles. Si vous manquez de gel douche ou de gel intime, n’en faites pas un drame.

Lavez-vous toujours de l’avant vers l’arrière, de manière à ne pas rapporter les bactéries présentes au niveau de l’anus vers votre zone vaginale ou urinaire.

Au total, parmi tous ces conseils, à vous de choisir l’essentiel pour vous. En effet, il est bon aussi de savoir voyager léger !

Initialement publié par Dr Catherine Solano, médecin sexologue le 17/08/2016 - 17h06 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 14/07/2017 - 09h50
Notez cet article
PUB