Hula-hoop : un cercle très vertueux !

Publié par Emilie Pommereau, journaliste santé le 09/11/2017 - 17h32
-A +A

Rentrez dans le cercle est découvrez les bienfaits du hula-hoop ! Ludique, créatif et sportif, cet exercice original fait travailler à la fois le corps et l’esprit.

PUB

Les bienfaits du hula-hoop

Faire tourner un cerceau autour de sa taille, un jeu d’enfant ? Pas si sûre ! Pour le maintenir en rotation, il faut mobiliser différentes parties du corps : ventre, dos et bassin. Pratiqué au moins 10 minutes par jour (100 calories brûlées), le hula-hoop affine la taille et les hanches, renforce l’abdomen et le bas du dos, assouplit le bassin et améliore la coordination. Mais le hula-hoop a plus d’une corde à son arc ! Laissez aller votre créativité et le cerceau devient un véritable accessoire de danse vous permettant de réaliser des figures impressionnantes qui mobilisent aussi les jambes et les bras. Certaines écoles dispensent d’ailleurs des cours de « hoop-dance » ou de « hoop-fitness ». Une étude récente a aussi mis en avant les bénéfices de l’aspect ludique et créatif du hula-hoop. Sa pratique constituerait une forme d’art-thérapie qui aiderait à prévenir ou diminuer les risques de burnout et/ou de fatigue de compassion chez les infirmières travaillant aux urgences.

Les contre-indications du hula-hoop

Grâce à son mouvement rotatif autour du tronc, le hula-hoop affine la taille. Pour renforcer cet effet, des fabricants ont imaginé des cerceaux de massage : plus lourds, les hula-hoops sont parcourus de boules d’acu-pression ou parfois remplis d’eau (« aqua wave »). Attention toutefois : pratiqué avec trop d’intensité, le hula-hoop de massage peut provoquer des ecchymoses, et laisser des « bleus » notamment au niveau des reins. Ces hula-hoops spéciaux sont donc déconseillés aux personnes souffrant de troubles du saignement et de la circulation sanguine. Autre conseil : si vous faites tourner le cercle tout le temps dans le même sens, vous risquez de renforcer davantage un côté du corps. Pour une pratique équilibrée, veillez à tourner votre cerceau tantôt à droite, tantôt à gauche.

Bien choisir son hula-hoop

Les débutants choisiront un cerceau de type « fitness », assez grand (entre 90 et 110 cm de diamètre) et lourd (entre 800 gr et 1kg) pour réussir à le maintenir en rotation. Une fois que vous maitrisez le cerceau, vous pouvez choisir un hula-hoop de type « dance » qui sera plus petit (entre 80 et 90 cm de diamètre) et plus léger (entre 200 et 600 gr), ce qui exigera davantage de dextérité pour le maintenir en équilibre. Dans tous les cas, la dimension du hula-hoop doit être adaptée à votre taille : posé par terre devant vous, le haut cerceau doit arriver à votre nombril. Sachez qu’il existe des hula-hoops démontables, plus facile à transporter. Si vous aimez les gadgets, il existe aussi des « Vhoop », des cerceaux dotés de capteurs connectés au blutooth qui vous permettent de suivre en détail votre entrainement.

Exercices pour débuter le hula-hoop

Placez-vous dans le cerceau et tenez-le au niveau de la taille, parallèle au sol. Placez un pied devant l’autre, lancez doucement le cerceau et faite des légers mouvements du bassin d’avant en arrière pour maintenir le hula-hoop en rotation. Une des erreurs couramment commises est de faire des cercles avec le bassin, or il s’agit davantage de balancer légèrement les hanches et de faire basculer le poids d’un pied à l’autre. Une fois la rotation maîtrisée, vous pouvez en même temps faire des pliés, des fentes et faire tourner le cerceau au-dessus de votre tête sur votre main.

Publié par Emilie Pommereau, journaliste santé le 09/11/2017 - 17h32

Park, Sung Keun et al. Yonsei Medical Journal 48.5 (2007): 868–870. PMC. Web. 3 Aug. 2017.

Neha S Raorane et al. International Journal of Applied Research, 2017, VOL. 3 ISSUE 1, PART H.

Sánchez, Caroline et al. Journal of Emergency Nursing , Volume 40 , Issue 4 , 394 - 395

Notez cet article
PUB