Les hormones sexuelles n'influencent pas le cancer de la prostate

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/02/2008 - 00h00
-A +A

Une méta étude vient de montrer que le niveau d'hormones sexuelles dans le sang des hommes n'avait pas d'influence sur leurs chances de développer un cancer de la prostate. Cette maladie, extrêmement fréquente, n'a donc pas trouvé là son explication.

PUB

Un cancer fréquent mais relativement mal connu

42% des hommes de 50 ans développeront un cancer de la prostate dans les 25 ans à venir. Heureusement, beaucoup n'en mourront pas, car le cancer de la prostate a souvent un développement particulièrement lent. Dans les autres cas en revanche, les médecins sont souvent impuissants et la maladie reste très meurtrière. Cette relative impuissance de la médecine curative est rendue encore plus frustrante du fait qu'aucun facteur de prévention n'a été identifié de manière satisfaisante. Et en voilà encore un potentiel qui tombe à l'eau: le taux d'hormones sexuelles (mâle et femelle) dans le sang n'est pas lié à un risque plus élevé de cancer de la prostate.

Pourquoi les hormones sexuelles?

Le rôle des hormones sexuelles dans l'apparition d'un cancer de la prostate était soupconné parce que la testostérone (hormone sexuelle mâle) est un élément clé du développement de la prostate (saine). En outre, la suppression de la testostérone chez les hommes souffrant d'un cancer de la prostate est un traitement efficace. Mais selon une méta-étude qui a analysé les résultats de 18 recherches précédentes, il n'y a pas de lien entre un niveau élevé d'hormones sexuelles et le risque de cancer de la prostate. La méta étude a évalué des données concernant en tout plus de 10 000 hommes, certains étant sains et d'autres ayant développé un cancer de la prostate. Il faut savoir que ce type d'étude est considéré comme plus fiable que celles qui relatent une seule expérience. La piste du taux d'hormones dans le sang est donc considérée par les chercheurs ayant rapporté cette étude comme non prometteuse.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/02/2008 - 00h00

Journal of the national cancer institute (jnci.oxfordjournals.org)

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Dosage sanguin du PSA : pour quoi faire ? Publié le 03/04/2017 - 11h09

Le PSA est l'antigène spécifique de la prostate . Fabriqué de façon quasi exclusive par certaines cellules prostatiques , il est reconnu comme un élément essentiel du diagnostic de cancer de la prostate et du suivi des patients traités. Pendant longt...

Cancer de la prostate : hommes en danger Mis à jour le 18/11/2003 - 00h00

Véritable fléau touchant 5.000 hommes chaque année en Belgique, le cancer de la prostate représente la première forme de cancer chez l'homme et la seconde cause de mortalité par cancer après celui du poumon.

Prostate : savoir pour prévenir Publié le 21/02/2014 - 10h40

Adénome de la prostate, hypertrophie de la prostate, cancer de la prostate : Quels sont les symptômes de ces affections ? Quels sont les hommes à risques ? Quels sont les examens de dépistage ?

Plus d'articles