Les hormones sexuelles n'influencent pas le cancer de la prostate

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/02/2008 - 00h00
-A +A

PUB

Toujours pas d'élément convaincant de prévention

Ces recherches ne se dirigeaient, de toute facon, pas vers un traitement du cancer de la prostate. Mais si un risque lié au taux d'hormones avait été trouvé, cela aurait constitué une porte ouverte vers une prévention éventuelle pour ceux qui en étaient atteints - dépistage plus fréquent, voire traitement pour faire diminuer les taux d'hormones. En l'état, la communauté scientifique reste relativement démunie par rapport au cancer de la prostate. Nous n'avons pour le moment aucun élément de risque qui soit significatif et contrôlable; il est donc difficile de faire diminuer son risque. Restent les conseils dont on sait qu'ils combattent tous les cancers - maîtrise du poids et activité physique.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/02/2008 - 00h00

Journal of the national cancer institute (jnci.oxfordjournals.org)

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB