Hormone thyréostimulante ultrasensible [TSHus ou Thyréostimuline]

Mise à jour le 15/01/2007 - 01h00
-A +A

PUB

Quelles sont les valeurs normales ?

Elles varient selon la technique utilisée. A titre indicatif, elles sont comprises entre 0,2 et 4 mUI/l.

Comment est interprété le résultat ?

La TSH est physiologiquement abaissée au premier trimestre de la grossesse, et élevée chez le nouveau-né. Une augmentation du taux sanguin de TSHus est le signe le plus précoce d'une hypothyroïdie (fonctionnement insuffisant de la glande thyroïde) dont les principaux signes sont une grande fatigue, une frilosité, des crampes, une constipation, une bouffissure du visage. Une diminution du taux sanguin de TSHus signe le plus souvent une hyperthyroïdie (hyper-fonctionnement de la thyroïde) caractérisée par un amaigrissement, des bouffées de chaleur, une agitation, des palpitations cardiaques…Mais l'interprétation des variations des taux de TSHus peut être plus complexe et peut nécessiter d'autres examens complémentaires, comme le dosage des hormones thyroïdiennes (T3L, T4L) et la réalisation d'une échographie de la thyroïde. Au cours des traitements de l'hyperthyroïdie par des médicaments « anti-thyroïdiens de synthèse », un taux élevé de TSH persistant après 4 semaines doit conduire à diminuer la dose administrée. A l'inverse, au cours d'un traitements de l'hypothyroïdie par des « hormones thyroïdiennes substitutives », un taux élevé de TSH persistant après 4 semaines doit conduire à augmenter la dose administrée.

Initialement publié le 02/04/2002 - 02h00 et mis à jour le 15/01/2007 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB